Sapphire ’06: SAP met l’accent sur les solutions métiers et le SOA

Cloud

L’éditeur ouvre six nouveaux centres d’expertise régionaux pour développer des solutions métiers. Il dévoile aussi un projet d’appliances SOA.

Après une première session aux Etats-Unis (à Orlando) mi-mai, c’est à Paris que SAP organise cette année son salon annuel Sapphire pour ses clients et ses partenaires européens, du 30 mai au 1er juin. Dès l’ouverture de cet événement, l’éditeur a, entre autres, annoncé le lancement de six nouveaux centres régionaux d’expertise sur les progiciels métiers destinés aux petites et moyennes entreprises. Basés en Espagne, au Royaume-Uni, aux Etats-Unis, en République Tchèque, à Singapour et en Allemagne, ces centres travailleront conjointement avec les partenaires pour qualifier et développer de nouvelles solutions sectorielles. Ils ont pour objectif de créer prochainement 650 applications. Celles-ci devront être faciles à implémenter et répondre à des besoins régionaux et verticaux, dans des secteurs comme l’automobile, la chimie, les biens de consommation et la logistique. “Les offres métiers sont l’une de nos principales priorités”, a insisté Léo Apotheker, président de la division Solutions clients du groupe.

SAP est également revenu sur sa nouvelle offre Duet (voir édition du 4 mai 2005), conçue en partenariat avec Microsoft pour simplifier les connexions entre ses progiciels de gestion et les applications Office. Il a aussi dévoilé une nouvelle interface utilisateur, dénommée “Project Muse”, qui permet d’accéder aux applications SAP depuis un PC ou un terminal mobile, tournant sous Mac, Linux ou Windows.

Le conglomérat a, par ailleurs, réitéré son engagement en faveur des architectures orientées services (SOA), mettant l’accent sur sa plateforme d’intégration d’applications tierces Netweaver (voir édition du 2 mars 2006). Il a ainsi annoncé sa volonté de développer de nouvelles appliances SOA (Enterprise SOA Appliances), qui aideront les entreprises à tester des centaines d’applications développées par des éditeurs tiers, et ce à partir de boîtiers “prêt à l’emploi”.

Du côté des partenaires

Parmi les nombreux partenaires présents, Sun Microsystems et Fujitsu Siemens ont présenté deux solutions qui permettent de faire tourner des progiciels SAP dans des environnements “virtuels”: Sun N1 Advanced Architecture for SAP et Fujitsu Siemens FlexFrame pour mySAP.

SAP a quant à lui annoncé la mise en place dun fonds de financement d’entreprises innovantes (Netweaver Fund), destiné au financement des entreprises qui souhaitent s’associer à son projet Netweaver. “Nous voulons investir dans certaines entreprises dont nous pensons que leurs technologies présentent un intérêt pour nous”, précise Henning Kagermann, PDG de SAP.

La mairie de Paris adopte SAP

Enfin, la firme allemande a profité de sa présence dans la capitale pour révéler que la municipalité de Paris s’apprête à remplacer son progiciel financier existant par mySAP ERP, un succès qui vient conforter son récent succès avec le Minefi (voir édition du 4 avril 2006).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur