Seagate : le choix entre performances et bruit

Cloud

A la manière d’Intel avec les processeurs SpeedStep, Seagate vient de mettre au point une technologie qui permet de choisir entre des performances maximales et une pollution sonore minimum. Une excellente idée qui va permettre d’utiliser le même disque dans un PC, où la vitesse prime, comme dans un magnétoscope numérique, où le silence est plus important.

Seagate Technology vient de présenter un ensemble de techniques visant à réduire sensiblement le volume sonore d’un disque dur. L’enjeu est de taille, les disques durs devant, pour rentrer dans des appareils domestiques, faire sensiblement moins de bruit qu’à l’heure actuelle. D’où les technologies “Sound Barrier Technology” mises au point par Seagate pour pénétrer ce marché des magnétoscopes numériques et autres set-top box.

Le point de vue original de Seagate, c’est que l’ensemble des technologies de réduction du bruit seront désormais intégrées dés la fabrication sur la totalité de sa production. Libre à l’intégrateur, le constructeur ou même le consommateur final de les activer ou pas. Car, c’est là le deuxième point original de Seagate, ces technologies seront librement désactivables afin de privilégier la vitesse de fonctionnement. En plus clair, performances ou silence, il faut choisir, les deux n’étant pas encore conciliables. En fait, suivant le mode choisi, c’est la vitesse de rotation (donc le bruit généré par le moteur) qui s’adapte.

Pour réduire le bruit, Seagate a aussi inclus dans les SBT d’autres procédés qu’il utilise déjà depuis quelque temps. Par exemple, l’utilisation d’amortisseurs et de matières plastiques spéciales pour étouffer le son. D’ores et déjà opérationnelles, les SBT seront intégrées progressivement sur tous les disques de la marque sans surcoût visible pour le consommateur, assure le fabricant.

Pour en savoir plus : Seagate


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur