Seagate sort son premier disque dur SSD pour les entreprises

CloudData-stockageStockage

Sous la marque Pulsar, Seagate lance son premier modèle de disque dur SSD pour serveurs lames et classiques.

Seagate sort son premier disque SSD (Solid State Drive) pour les entreprises : Pulsar.

Conçu pour les serveurs lames et classiques, ce nouveau compartiment de stockage se présente comme un disque à mémoire SLC (Single-Level Cell) de 2,5 pouces avec interface SATA (3Gb/s). Il est doté d’une capacité de stockage pouvant aller jusqu’à 200 Go.

Les débits de Pulsar sont qualifés “d’exceptionnels” par le fabricant lui-même  : jusqu’à 30 000 entrées/sorties par seconde (IOPS en anglais) en lecture et 25 000 en écriture, 240 Mo/s en lecture séquentielle et 200 Mo/s en écriture séquentielle.

Le disque SSD revendique un taux de défaillance moyen (AFR) de 0,44 % et une garantie limitée de 5 ans.

Le spécialiste californien des solutions de stockage a débuté la livraison des disques Pulsar en mode OEM en septembre.

Selon une étude de Gartner, le nombre d’unités de disques d’entreprise SSD vendues devrait doubler d’ici fin 2010 et générer un chiffre d’affaires de 1 milliard de dollars à cette échéance.

D’autres fabricants de disques durs  montent sur le créneau SSD comme Fujitsu, Western Digital ou Hitachi.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur