Second Life secouée par sa première attaque terroriste

Cloud

Un groupe terroriste s’en est pris à des boutiques en ligne installées sur la
communauté virtuelle sur fond de revendications pro-démocratiques.

L’environnement de jeux virtuels Second Life vient de subir sa toute première attaque terroriste.

L’attaque a été revendiquée par une cellule terroriste formée par un groupe d’utilisateurs qui se fait appeler ?Second Life Liberation Army?. L’armée appelle à la démocratisation de la communauté virtuelle.

Les terroristes ont ?bombardé? une boutique American Apparel et un magasin Reebok dans l’espoir de permettre à chaque citoyen de faire entendre sa voix gagner dans les affaires gouvernementales de la communauté.

Un avatar du nom de Marshal Cahill a déclaré au LA Times dans une entrevue : “Tout le monde devrait avoir son mot à dire concernant la manière dont le monde est gouverné.”

Cette action est le signe d’une tension croissante entre les pionniers de Second Life et les nouveaux arrivants et les corporations qui se sont créées au sein de la communauté.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 22 février 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur