Sécurité Android : Avast garde une place pour Qualcomm

Apps mobilesMobilitéRisquesSécuritéSmartphonesVirus
avast-qualcomm
5 2

Avast va associer à son antivirus la technologie Qualcomm Snapdragon Smart Protect pour améliorer la protection des smartphones Android.

Les travaux ont officiellement débuté en vue d’une implémentation à l’horizon 2016 : pour améliorer l’efficacité de son antivirus Android, Avast va y associer la technologie Snapdragon Smart Protect développée par Qualcomm.

Le spécialiste américain des semi-conducteurs avait présenté, fin août, cette offre spécifiquement adaptée à ses puces ARM et qu’il a promis de livrer en standard avec son futur SoC 64 bits octocoeur : le Snapdragon 820.

Capable d’accéder aux couches inférieures de la pile logicielle ainsi qu’au matériel dédié à la sécurité, Snapdragon Smart Protect met en oeuvre des techniques d’informatique cognitive pour détecter des comportements suspects liés à la présence de malware. On parle notamment de l’envoi de SMS sans intervention de l’utilisateur et de la prise de photos alors que le téléphone est verrouillé.

L’intégration s’effectuera via les interfaces de programmation (API) que Qualcomm fournit aux éditeurs et aux constructeurs. Au coeur du dispositif, on retrouvera la technologie Zeroth du groupe américain, basée sur des algorithmes d’apprentissage automatique (machine learning).

Parmi les entreprises spécialisées dans la sécurité informatique, AVG et Lookout sont sur les rangs pour coupler cette dimension d’analyse comportementale à leurs solutions respectives.

Principal objectif : détecter du code malveillant avant même de l’analyser… et surtout prendre ses distances avec la conception « traditionnelle » des bases de signatures de virus, qui se sont révélées peu efficaces sur mobile (nécessité de les mettre à jour, impact sur la batterie, ralentissement du système…).

Crédit photo : Pavel Ignatov – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur