Sécurité antivirale : un marché à 4 milliards de dollars en 2005

Mobilité

Selon le cabinet Gartner, Symantec domine largement le secteur, devant McAfee et Trend Micro.

Avec une augmentation des ventes de 13,6% sur 2005, le marché mondial des solutions de sécurité antivirale se porte bien. Et devrait poursuivre sa croissance à deux chiffres sur plusieurs années encore, selon l’étude du cabinet Gartner présentée le 21 juin 2006. Au total, les éditeurs de solutions antivirales ont généré 4 milliards de dollars de chiffre d’affaires, par la vente de boîtes, licences ou souscriptions aux services en ligne (mais hors matériel).

En ayant généré un CA de plus de 2 milliards de dollars l’année dernière, Symantec reste l’acteur dominant avec une part de marché de 53,6%. Il est suivi de McAfee (754 millions de dollars de CA, 18,8% de PDM) et Trend Micro (556 millions de CA et 13,8% de PDM). A eux trois, ces éditeurs occupent plus de 86 % du marché. Si Panda Software ne pèse “que” 128,6 millions de CA (avec une PDM de 3,2%), il connaît cependant la plus forte croissance d’activité d’une année à l’autre avec 23,8 % de progression. L’ensemble des autres vendeurs connaît également une belle embellie en affichant une croissance globale de près de 30%. Signe du développement d’une concurrence dynamique.

Le marché de l’antivirus tend à s’équilibrer entre solutions pour entreprises et consommateurs résidentiels. Le secteur professionnel ne représente désormais plus que 51,5 % du chiffre d’affaires global. Soit 48,5 % pour les offres grand public. “Il y a des signes évidents de démocratisation du marché”, commente l’analyste Nicole Latimer-Livingston, “et nous nous attendons à voir des changements significatifs dans l’offre des produits et des fonctionnalités qui affecteront [le] marché [grand public] aussi bien que le segment professionnel.”

La tendance profite aux suites globales de sécurité

La tendance la plus évidente vient de la multiplication des offres de sécurité globale qui s’attaquent aux virus d’une part mais aussi aux logiciels espions, au spam et qui intègrent des pares-feux. “Le marché des produits concentrés sur l’antivirus et l’antispyware pour l’entreprise et le consommateur pourrait éventuellement décliner alors que l’intérêt pour les suites sécuritaires complètes continue de grandir.”, estime l’analyste.

Microsoft ne s’y est pas trompé en attaquant commercialement le marché par une offre globale OneCare (voir édition du 31 mai 2006). Outre l’antivirus, OneCare propose des outils d’optimisation du système et de sauvegarde des données. Le firewall étant quant à lui déjà intégré à Windows XP SP2 et, prochainement, Vista (qui offrira également l’antispyware Defender). Selon le Gartner, à travers son offre agressive en termes de tarifs, l’arrivée de Microsoft va tirer les prix vers le bas, ce qui devrait avoir des répercussions sur le potentiel de croissance des revenus de ses concurrents.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur