Sécurité : une application mobile Android peut cacher un malware

CloudMobilitéOS mobilesRisquesSécuritéTablettes

Google vient de supprimer de l’Android Market plus de 50 applications mobiles qui contenaient en réalité un malware capable de pirater les données personnelles des mobinautes.

Certaines applications mobiles Android ne sont pas forcément dignes de confiance. Ce 1er mars, Google a pris les devants et ainsi supprimé de l’Android Market plus de cinquante applications disponibles sur la plate-forme de téléchargement contenant des malwares.

Ces applications mobiles douteuses ont tout de même eu le temps d’être téléchargées plusieurs fois par des mobinautes qui ne se doutaient alors pas de leur dangerosité.

Selon Google, les applications Android supprimées, semblant à première vue saines et ressemblant à des applications mobiles existantes mais distribuées par d’autres éditeurs, abritaient en réalité un code malveillant “DroidDream” capable, une fois installé sur un smartphone ou une tablette Android, de récupérer les données personnelles stockées sur les terminaux des utilisateurs.

Ces applications malveillantes pouvaient également permettre aux cyber-criminels impliqués d’envoyer à distance d’autres applications vérolées.

Pour tenir informés les mobinautes, l’éditeur de sécurité mobile LookOut a publié sur son blog la liste des fausses applications mobiles concernées, qui ont été mises en place sur l’Android Market par des éditeurs douteux connus sous le nom de Myournet, Kingmall2010 et e20090202.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur