Sécurité IT : Internet Explorer 8 n’est pas sans faille

Cloud
Microsoft Internet Explorer 8 faille sécurité

Internet Explorer 8 présente une faille de sécurité critique. Liée à une gestion erronée des objets en mémoire, elle ouvre à l’injection de code à distance, via une page Web malveillante.

Microsoft alerte les responsables de sécurité : une faille critique habite Internet Explorer 8.

Répertoriée CVE-2013-1347, elle repose sur une gestion mémoire erronée, en l’occurrence lorsque le navigateur tente d’accéder à un objet mal alloué ou supprimé entre deux accès, ce qui peut entraîner corruption.

Cette vulnérabilité est exploitable via une page Web malveillante, utilisée pour injecter du code arbitraire et permettre une prise de contrôle à distance, avec le niveau de privilèges de la session en cours.

La victime devant nécessairement visiter de son plein gré le site infecté, elle y est généralement invitée via un lien hypertexte dissimulé dans un courrier électronique.

Microsoft note que le mode d’exécution sécurisé de Windows Server 2003/2008/2008 R2 limite l’impact de cette faille qui pourrait néanmoins faire l’objet d’une mise à jour hors cycle, en amont du Patch Tuesday prévu aux alentours du 14 mai.

Et pour cause : elle est actuellement exploitée, à en croire les experts en sécurité d’Invincea, qui ont constaté que plusieurs sous-domaines du département américain du Travail servaient de relais de diffusion.

La firme de Redmond recommande d’opter pour une version ultérieure d’Internet Explorer (9 ou 10) ou à défaut, d’utiliser un remède de fortune : l’Enhanced Mitigation Toolkit.

De son acronyme EMET, cet outil restreint les niveaux d’accès au système par les applications.

Les spécialistes se sont toutefois montrés circonspects quant à son efficacité. En outre, des incompatibilités logicielles peuvent en contrarier le déploiement.

Lors du Patch Tuesday d’avril, Microsoft avait déjà connu des anicroches : l’un des bulletins de sécurité contenait du code défaillant, ce qui occasionnait un plantage (écran bleu et “Fatal error”), en conflit avec certains logiciels tiers.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien les navigateurs Web ?

Crédit illustration : O.V.D – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur