Sécurité IT : Kaspersky unifie son offre PME

CloudEntreprise
Kaspersky Endpoint Security for Business

Pour adresser les exigences nées du BYOD et les restrictions budgétaires qui pèsent sur les PME, Kaspersky combine plusieurs outils en une solution de sécurité polyvalente, régie par une console d’administration centralisée.

Pour adresser l’évolution complexe du paysage de l’IT, les exigences nées du BYOD et les restrictions budgétaires qui pèsent dans un contexte macroéconomique défavorable, Kaspersky destine aux PME une solution de sécurité polyvalente, régie par une console d’administration centralisée.

Cette unification des forces traduit une nécessité de rationaliser la gestion et la protection des systèmes d’information, à l’heure où le volume de données traité en entreprise explose.

L’un des enjeux consiste à maximiser la valeur des ressources existantes, mais la recrudescence des menaces virales, frein à la productivité, tend à contredire cette logique.

Avec Endpoint Security for Business, Kaspersky prend le problème à la racine et s’attaque aux différents pans de l’infrastructure informatique, des machines clientes aux serveurs en passant par les dispositifs de stockage et les passerelles Internet.

Premier niveau, la protection antivirus et la détection des logiciels espions, qui repose sur une base de réputation. Rapatriée depuis le cloud, cette dernière fluidifie le processus de mise à jour des définitions de malware, et minimise la détection de faux positifs.

Au-delà du poste de travail, la protection se porte sur les applications, avec un pare-feu bidirectionnel qui régule les accès au Web en entrée-sortie.

Les efforts se sont également portés sur l’antispam intégré en standard, qui peut protéger des serveurs de messagerie électronique et repérer les pièces jointes infectées directement depuis un client lourd (typiquement, Microsoft Outlook), grâce à un greffon.

Mais surtout, ces fonctionnalités sont étendues aux appareils mobiles via des outils de MDM (Mobile Device Management) qui facilitent l’administration à distance des terminaux Android, iOS, Windows Phone, Symbian et BlackBerry.

Tous sont regroupés au sein d’une même console d’administration qui gère notamment leur localisation et leur désactivation en cas de perte ou de vol. Le principe même d’une solution de MDM.

Kaspersky y couple quelques plus-values comme une technologie de provisioning (gestion des mises à jour et des licences, contrôle de conformité, chiffrement AES-256, reporting, création et télédistribution d’images système…)

Autre particularité, un “conteneur” inspiré du mode Balance de BlackBerry 10 : les données et les applications sont séparées en fonction de leur nature, selon qu’elles relèvent d’un usage personnel ou professionnel.

Kaspersky Endpoint Security for Business

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : maîtrisez-vous vos données personnelles sur Internet ?

Crédit photo : Karramba Production – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur