Sécurité IT : McAfee cerne les faiblesses des PME

CloudEntreprise
mcafee-antivirus-2015

Mobilité, applications Web, décloisonnement des données : autant de problématiques que McAfee entend intégrer dans ses solutions de sécurité informatique pour les PME.

L’heure est au renouvellement annuel des gammes de produits chez les principaux éditeurs de solutions de sécurité informatique. Du côté de McAfee, on met l’accent sur l’offre PME… et plus particulièrement la protection “personnalisée”.

La filiale d’Intel Security tente de s’adapter à l’évolution du comportement des cyber-criminels. Ces derniers exploitent de plus en plus systématiquement la fragilité des petites et moyennes entreprises comme un levier pour toucher les grandes organisations. Ils visent aussi régulièrement les terminaux mobiles des collaborateurs qui manipulent de la propriété intellectuelle à forte valeur.

Tout en prêtant une attention particulière aux failles résidant dans des logiciels massivement utilisés (suites bureautiques, navigateurs Web…), McAfee axe sa stratégie sur trois points majeurs : la défense des smartphones et des tablettes, la sécurisation des activités en ligne (consultation de comptes bancaires, e-commerce, etc.) et la protection au niveau des données. Toute cette gestion est centralisée sur une console d’administration cloud.

Le ticket d’entrée est fixé à 15,99 dollars par an (ou 1,59 dollar par mois) pour chaque poste protégé avec McAfee Small Business Security. Jusqu’à 25 machines peuvent être couvertes avec cette solution qui associe un antivirus, un pare-feu (sur PC et Mac), un antispam (PC uniquement), une protection de la navigation Internet, de l’antiphishing (sur Internet Explorer, Firefox, Chrome et Safari) et un outil de localisation des terminaux mobiles avec effacement à distance.

Sur la liste des systèmes d’exploitation compatibles figurent toutes les versions desktop 32 et 64 bits de Windows à partir de Vista Service Pack 1, OS X 10.7 “Lion” et les moutures ultérieures, ainsi qu’Android (a minima 2.3 “Gingerbread”). Il faut y ajouter certaines déclinaisons Server et Embedded de Windows dans le cadre de l’offre Endpoint Protection Essential for SMB, déployable sur site ou utilisable en mode cloud pour un maximum de 250 postes. L’accent est mis sur le contrôle des accès réseau et l’optimisation des ressources consommées, notamment avec des analyses lancées exclusivement lorsque la machine protégée n’est pas utilisée.

McAfee Endpoint Protection Advanced for SMB y ajoute la sécurisation des e-mails (spam, phishing), le chiffrement intégral des données et le contrôle des appareils mobiles Android.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les meilleures applications Android pour les pros ?

Crédit photo : Gajus – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur