Sécurité réseaux : Symantec et Juniper nouent une alliance

Cloud

Juniper et Symantec mutualisent leurs efforts de développement dans le
secteur pour contrer le duo Microsoft-Cisco.

L’union fait la force dans la sécurité. Moins d’une semaine après l’annonce par le tandem Cisco / Microsoft de l’intéropérabilité de leurs produits de contrôle d’accès aux réseaux d’entreprises, Symantec vient de conclure un partenariat mondial avec Juniper. “Nous ne sommes pas vraiment surpris que vous tentiez de faire un parallèle”, s’est exclamé John Thompson, PDG de Symantec, lors d’une conférence téléphonique aux Etats-Unis, avant de préciser que leur alliance vise uniquement à “mutualiser l’intelligence des deux groupes dans ce domaine [où les entreprises cherchent de plus en plus] des offres de bout en bout”.

Dans le cadre de ce nouveau partenariat, les deux groupes vont mutualiser leurs efforts de recherche et de développement dans l’identification de nouvelles vulnérabilités dans les applications ou les réseaux. Par ailleurs, Symantec, qui a annoncé fin juin son retrait du marché UTM (Unified Threat Management) avec la fermeture de sa division SGS, collaborera avec Juniper pour créer de nouvelles solutions UTM et mettre au point des offres de prévention d’intrusion IPS (pour Intrusion Protection Systems).

Juniper intégrera, en outre, des solutions de sécurité de Symantec à son offre Integrated Security Platforms. Il s’agira, dans un premier temps, de l’antispam et des applications de détection et de prévention d’intrusion de Symantec. L’équipementier y ajoutera par la suite l’antivirus de cet éditeur. De son côté, le spécialiste de la sécurité recommandera les équipements de Juniper à ses clients.

Enfin, signalons que la vague d’alliances entre éditeurs et équipementiers dans la sécurité intervient alors que le marché des équipements est en pleine phase de consolidation. Elle apparaît aussi alors que Microsoft s’investit de plus en plus sur le marché de la sécurité grand public, marchant par là même sur les plates-bandes de Symantec (voir article du 12 juin 2006).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur