Sécurité : une vulnérabilité Zero-Day s’invite dans Internet Explorer 6 et 7

Cloud

Symantec et Microsoft ont confirmé l’existence d’une faille de sécurité affectant Internet Explorer 6 et 7. Elle permet l’exécution de code malveillant à distance via une page Web piégée.

Symantec avait vu juste : le 21 novembre dernier, l’éditeur de sécurité IT avait détecté une vulnérabilité affectant les versions 6 et 7 du navigateur Internet Explorer sous Windows 2000, XP et Vista.

L’existence de cette faille de sécurité Zero-Day a été confirmée par Microsoft, qui a publié un avis de sécurité afin d’aider les internautes à se protéger contre cette vulnérabilité. Selon la firme de Redmond, aucune attaque ne serait encore à déplorer.

Cette vulnérabilité détectée sous Internet Explorer 6 et 7 peut permettre l’exécution de code malveillant à distance lors de la visite d’une page Web piégée, lorsque la prise en charge de JavaScript est activée sous le navigateur.

Ainsi, cette faille de sécurité se situe au niveau d’une vulnérabilité établie au niveau des feuilles de style CSS (Cascading Style Sheet).

En attendant l’arrivée du patch correctif de Microsoft, l’éditeur américain recommande aux utilisateurs de Vista d’activer le mode protégé d’Internet Explorer 7 pour se prémunir de cette vulnérabilité. Les internautes utilisateurs d’IE 6 et 7 peuvent également désactiver JavaScript pour se protéger, ou tout simplement utiliser un autre navigateur Web.

Selon les derniers chiffres de Net Applications, Internet Explorer 6 représente encore 23,3% du marché des navigateurs dans le monde, contre 18,16% pour IE7, à la fin octobre 2009.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur