Self-Driving Car Project : Google poursuit ses tests de voiture sans chauffeur

Régulations
Google-Self-Driving-Car-Project

Le projet R&D de Google visant à concevoir une voiture électrique automatique (comprenez sans intervention d’un conducteur) s’intensifie.

Google poursuit son exploration dans la conception de voiture électrique sans chauffeur (“self-driving vehicle“). Ou comment parvenir à une conduite automatique, sécurisé et autonome sans intervention humaine. Pas de volant, pas de pédale d’accélération, pas de pédale de freins…Ce sont les logiciels et les capteurs qui prennent entièrement le relais.

Le fascinant projet de Google avait été dévoilé dès 2010 et les travaux continuent pour améliorer le prototype. “Nous comptons concevoir une centaine de véhicules en prototype. D’ici cet été, des conducteurs en charge des tests et la sécurité vont commencer à s’intéresser aux commandes manuelles”, explique Chris Urmson, Directeur en charge du projet Self-Driving Car, dans une contribution blog officielle en date du 27 mai.

Pour le suivi de ce projet R&D, le groupe Internet a mis en place une page Google Plus dédiée avec une série de vidéos qui expliquent les tâtonnements du groupe dans ce domaine de la voiture sans chauffeur connectée.

A partir de septembre, le département de l’Etat de Californie en charge de la régulation automobile (the California Department of Motor Vehicles) commencera à délivrer des licences d’autorisation de circulation pour les voitures sans chauffeur : 150 dollars pour 10 véhicules et 20 conducteurs bêta-testeurs.

Mais les conditions d’exploitation sont assez strictes, selon Gizmodo.fr. Notamment en termes d’assurance. Il faut disposer d’une provision de 5 millions de dollars en cas d’accident afin de couvrir les risques de blessures corporelles, les éventuels décès et les dommages subis dans des propriétés.

Le pilote doit être en mesure de prendre les commandes quasi-instantanément même si la vitesse des Google Self-Driving Cars est limitée à 40 km/ en l’état actuel, qu’il ait au moins trois ans de permis (et une conduite irréprochable ou presque) et tous les accidents devront être signalés au DMV sous 10 jours.

Parallèlement, Google compte également imposer l’OS Android dans les voitures connectées.

Google-Self-Driving-Car-Project
Google Self Driving Car Project : le projet de voiture connecté par Google se poursuit.

Quiz : Incollable sur les services Google ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur