Selon l’Idate, le budget TIC en France s’élève à 112 euros par mois et par foyer

Mobilité

Le niveau devrait atteindre 123 euros d’ici 2010. Les dépenses liées au
mobile, au Net et à la TV payante sont privilégiées.

L’Idate vient de publier la troisième édition de son étude consacrée à l’analyse des comportements du grand public en matière de TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) baptisée “Use-IT 2006”. Cette étude a été réalisée à partir d’une enquête téléphonique auprès de plus de 1 000 ménages français.

Il ressort que le budget actuel de services TIC comprenant les services mobiles, fixes, Internet, musique, vidéos et jeux vidéo s’élève en moyenne à 112 euros TTC par mois et par foyer. Au final, le marché des TIC devrait progresser de 2,2% en moyenne par an pour atteindre 123 euros TTC par mois et par ménage en 2010.

Les mobiles représentent près de la moitié du budget familial et leur part devrait progresser dans le futur. La part des services Internet devrait également augmenter, ainsi que celle de la télé payante. Par contre, les services de voix commutée devraient décliner, substitués par la voix sur IP. Quant au budget musique, il devrait également diminuer “compte tenu de la concurrence du gratuit”, assure l’Idate.

Un internaute sur six regarde la télé et surfe en même temps

La consommation devient de plus en plus individualisée et cette situation est renforcée par la multiplication des terminaux dans le foyer. Ainsi, un adolescent sur deux dispose d’un téléviseur et un sur six d’un accès Internet dans sa chambre. Les 15-24 ans passent un sixième de leur temps de visionnage devant des programmes enregistrés. Et 56% des téléspectateurs son intéressés par des offres de SVOD (abonnement de vidéo à la demande) leur permettant d’échapper à la grille de programmation.

Le consommateur zappe de plus en plus d’un terminal à un autre : un internaute sur six déclare regarder la télévision en même temps qu’il surfe sur Internet. Par ailleurs, deux tiers des adolescents préfèrent stocker leur musique sur un PC ou un baladeur au détriment des CD. Enfin, 75% des internautes préfèrent bénéficier d’une “facilité d’accès” aux contenus plutôt que de se constituer un discothèque sur disque dur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur