Semi-conducteurs : MediaTek vise Richtek pour mieux aborder l’IoT

EntrepriseFusions-acquisitions
mediatek-richtek
1 0

Deal 100% Taïwan : MediaTek veut acquérir Richtek (circuits intégrés analogiques) pour mieux capter les marchés des terminaux mobiles et de l’Internet des objets.

MediaTek participe à la consolidation dans le secteur des semi-conducteurs et son compatriote taïwanais Richtek, un fabricant de circuits intégrés.

Selon le communiqué, Mediatek cherche à acquérir entre 35 et 51% du capital de Richtek. Le montant de la transaction pourrait varier dans une fourchette 310 450 millions de dollars en fonction du degré d’implication de la firme acquéreuse. Mais celle-ci a bel et bien l’ambition de prendre le contrôle complet de Ricktek d’ici mi-2016 avec l’aval des autorités de régulation.

Après la fusion-acquisition du fabricant chinois MStar en 2014 (au gré d’un deal à 4 milliards de dollars), MediaTek poursuit donc sa stratégie de croissance externe sur fond de consolidation dans le secteur des semi-conducteurs.

Cette fois-ci, ce sont les circuits intégrés analogiques et la gestion de la consommation énergétique (power management) des puces qui intéressent le groupe acquéreur, à en croire le communiqué.

Fort de cette acquisition, MediaTek va s’élever au rang de premier fournisseur mondial de PMIC (Power Management Integrated Circuits). Ce qui lui permettra de se renforcer la fourniture de composants pour les terminaux mobiles (tablettes et smartphones) et prendre position dans le segment de l’internet des objets (IoT).

Ming-Kai Tsai, CEOde MediaTek, estime qu’il s’agit d’une acquisition hautement stratégique qui devrait agir à terme comme un véritable levier de croissance pour la société : « Grâce à cet accord, les avantages concurrentiels des deux entreprises seront mis à profit pour optimiser les synergies, renforcer MediaTek dans l’Internet des objets et renforcer davantage la compétitivité de MediaTek sur le marché des semi-conducteurs mondial en évolution rapide et de plus en concurrentiel. »

(Crédit photo : Suriya Kankliang, Shuttershock)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur