Semi-conducteurs : NEC, Hitachi et Mitsubishi consolident leur position

Cloud

Les trois firmes japonaises créent Renesas Technology, qui pourrait prendre la place de troisième fabricant de semi-conducteurs dans le monde.

Après avoir consolidé ses activités dans la fabrication de téléphones portables au Japon, le groupe NEC entame un mouvement similaire sur le marché des semi-conducteurs affecté par la crise (baisse de la demande et des prix, forte concurrence).

La firme high-tech nippone compte fusionner sa filiale NEC Electronics avec Renesas Technology (filiale d’Hitachi et de Mitsubishi Electronics. Les premières discussions dans ce sens avaient débuté en avril dernier.

La nouvelle entité, qui sera baptisée Renesas Electronics, devrait être formée en avril 2010. NEC détiendra un peu plus de 33% des parts, contre 30% pour Hitachi et 25% pour Mitsubishi.

Un investissement de 1,5 milliard d’euros sera réalisé afin de concrétiser cette fusion, qui fera naître le troisième fabricant de semi-conducteurs au monde (derrière Intel et Samsung).

Selon Gartner, les ventes de puces électroniques devraient générer un chiffre d’affaires global de 212 milliards de dollars en 2009 contre 255 en 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur