SEO : Google a encore sévi avec Panda : qui gagne et qui perd en France ?

CloudEntreprise
google-seo-panda-4-0-filtre

Google déploie son filtre Panda 4.0 pour diminuer l’influence des sites Web jugés peu valorisants sur son moteur. Gare aux effets sur la visibilité moteur.

C’est le ménage du printemps. Google a annoncé le déploiement progressif de la version 4.0 du filtre Panda ou comment lutter contre l’invasion des contenus de moindre qualité sur son moteur.

Le 20 mai, Matt Cutts, Ingénieur software chez Google et interlocuteur incontournable en charge de la lutte contre le spam diffusé sur le Web, a diffusé un tweet dans ce sens. « Un autre filtre antispam, Payday Loan, est également lancé quasiment en simultané (sans doute pour brouiller les pistes) en version 2.0 », signale Olivier Andrieu sur son site Abondance.com qui se concentre sur les problématiques SEO.

L’algorithme Panda et ses différentes générations font trembler plus d’un éditeur en raison des implications sur le référencement des pages Web sur le moteur. Les variations de positions sur les pages de résultats Google et de trafic d’audience Internet peuvent être importantes après le déploiement d’une nouvelle génération Panda (la première version remonte à 2011).

Par conséquent, c’est un indicateur que les webmasters doivent suivre avec attention. Search Foresight (pôle « accompagnement stratégique SEO » de l’agence média My Media installée en France) vient de mettre en ligne un classements « des perdants et des gagnants » de Panda 4.0 dans l’Hexagone, élaboré avec l’outil Searchmetrics (d’origine allemande). On trouve 100 éditeurs par liste (toutes thématiques confondues, du portail au e-commerce, en passant par des annuaires X aux médias).

Sur cette question de visibilité, qui s’en tire bien ? Parmi les éditeurs les plus connus ayant profité de la dernière vague Panda, on peut citer Pratique.fr, Largus.fr, Plurielles.fr (TF1), Francetv.fr (groupe France Télévisions), Kelkoo, Notrefamille.com, Franceinfo.fr ou Be.com (site magazine de la sphère Lagardère).

Dans la catégorie des perdants, on trouve pêle-mêle des acteurs comme Yelp.fr, Ebay.com, Ask.com, Meltycampus.fr, Reponseatout.com, Youscribe.com mais aussi des médias en ligne suivis par ITespresso comme Frenchweb et Zataz.com.

A consulter également : Infographie ITespresso.fr : 25 outils SEO efficaces pour les TPE – PME

Quiz pour se détendre : Connaissez-vous le SMO ?

(Credit photo : Shutterstock.com –  Copyright: Rawpixel )


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur