‘Service à la demande’ : Microsoft lance Dynamics Live CRM

Cloud

Le groupe de Redmond vient de dévoiler les caractéristiques de sa solution de
gestion de la relation client en mode hébergé.

C’est à Denver – au Colorado – que Microsoft a choisi de dévoiler une première version hébergée de sa solution de gestion de la relation client, conformément au calendrier qu’il s’était fixé en début d’année.

Coté produit, l’éditeur indique que Dynamics Live CRM s’appuiera sur le même code que celui qui est utilisé pour sa solution sur site et pour les versions hébergées qui sont déjà proposées par ses partenaires hébergeurs. Il a par ailleurs mis en avant deux nouveaux templates (modèles de présentation graphique), “pré-configurés” pour les secteurs de l’administration et des industries manufacturières.

Deux versions seront offertes. Prévue pour le troisième trimestre 2007, la première – dénommée Microsoft Dynamics Live CRM Professional ? sera accessible via un simple navigateur ou un client Microsoft Outlook. Une seconde version – Microsoft Dynamics Live CRM Enterprise ? devrait sortir au premier semestre 2008. Elle offrira les mêmes caractéristiques que la première, avec en prime la possibilité de travailler “hors ligne” (offline) sur la solution et de synchroniser ultérieurement les données saisies.

Des prix inférieurs à ceux qui sont pratiqués par la concurrence

En ce qui concerne les tarifs, Microsoft indique que la proposition tarifaire des deux versions proposées sera “optimisée pour différents types de clients.” Microsoft Dynamics Live CRM Professional reviendra ainsi à 44 dollars par utilisateur et par mois (avec un tarif promotionnel de 39 dollars par utilisateur et par mois en 2008). Quant à Microsoft Dynamics Live CRM Enterprise, elle sera commercialisée 59 dollars par utilisateur et par mois.

Reste que de nombreux analystes font remarquer que Microsoft entre sur ce marché bien après ses concurrents, dont SAP (CRM On-Demand), Oracle (Oracle Siebel CRM Ondemand) et Salesforce.com (l’un des pionniers du secteur).

En réponse aux critiques émanant de ce dernier acteur sur le prix du produit (qui serait le reflet d’une qualité inférieure aux autres solutions), Brad Wilson, le directeur de Microsoft Dynamics CRM, se serait contenté de préciser : “Parler ne coûte pas cher” (Talk is cheap).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur