Services mobiles : Bandinstown « libère » Cellfish Media au profit de HLD

Apps mobilesCRMData-stockageEntrepriseFusions-acquisitionsMarketingMobilité
cellfish-media-acquisition-HLD
1 1

Décryptage : Comment Cellfish (ex-pool des services mobiles de Lagardère) a basculé chez Bandinstown (app musicale) pour finir chez HLD (holding de Jean-Bernard Lafonta).

Bandinstown Group et Cellfish Media se séparent après un rapprochement de leur activité réalisé en 2011. Et les cartes des actionnaires sont rebattues.

Pour cerner le fil de la saga Cellfish, il faut revenir à sa genèse et les liens entretenus avec le groupe Lagardère.

En 2004, Fabrice Sergent et Julien Mitelberg (deux anciens managers du canal historique du FAI Club Internet) fondent Cellfish Media, une société de services mobiles et de distribution de contenus numériques (musique, jeux…) basée à New York.

Quant à Nicolas D’Hueppe, il prend en main le développement européen de Cellfish.

Cette nouvelle structure va fédérer rapidement les services mobiles éparpillés du groupe Lagardère : Lagardere Active North America (Etats-Unis), Plurimedia (France) et Legion (Allemagne).

En 2006, Lagardère perd le contrôle de Cellfish Media. A l’occasion de cette bascule, des fonds canadiens entrent dans le capital.

En août 2011, Cellfish Media acquiert Bandsintown du nom d’une application de découverte musicale via Facebook.

Cette activité devient une relais de croissance au point que la dénomination sociale de référence devient…Bandsintown Group.

La priorité business, sous la supervision de Fabrice Sergent, est désormais donnée à la musique (voir encadré sous l’article).

Entre-temps, Nicolas d’Hueppe a pris les fonctions de CEO de Cellfish.

Bandsintown « libère » sa filiale française Cellfish

Ce petit flashback permet de mieux comprendre la scission des activités et l’évolution de la situation capitalistique.

Bandsintown Group vient de décider de « libérer » sa filiale française Cellfish.

Celle-ci est libre « de trouver le partenaire financier qui l’accompagnera pour continuer d’innover et de faire évoluer sa gamme de produits mobiles » selon un communiqué en date du 3 novembre.

« Nous souhaitons accélérer la croissance de ce qui est devenu le leader mondial de la découverte de spectacles sur IPhone, Android et Facebook. Cela n’est plus compatible avec le maintien d’une activité d’édition d’applications généralistes basée en France », précise Fabrice Sergent, co-fondateur et CEO de Bandsintown Group.

Le message est entendu : Les Echos vient de révéler que Lagardère vient de vendre sa participation de 40% dans Cellfish Media, tout comme le bouquet de fonds canadiens (Desjardins, FTQ et Caisse des Dépôts du Quebec).

Qui est le nouveau propriétaire de Cellfish Media (150 collaborateurs) ?

HLD, le holding industriel de Jean-Bernard Lafonta (ex-président du directoire de la société d’investissement Wendel) qui a également investi dans d’autres sociétés numériques comme Coyote (assistant à la conduite automobile) ou Sarenza (vente de chaussures en ligne).

Cellfish Media, présentée comme une société « rentable », compte poursuivre son expansion internationale entre l’Amérique latine, l’Europe de l’Est et l’Afrique. Ses locaux sont situés entre Paris et Dusseldorf mais ses activités sont déployées sur dix pays.

Selon Nicolas D’Hueppe, le chiffre d’affaires devrait s’élever à 70 millions d’euros en 2015.

Bandsintown : focus musique
De son côté, Bandsintown poursuit son chemin en ciblant les groupes et les fans de musique. L’application éponyme revendique 19 millions d’utilisateurs inscrits dans le monde dont 65% en Amérique du Nord (500 000 en France).
Le pendant pro Bandsintown Manager est par ailleurs utilisée par 300 000 artistes (dont 10 000 en France).
La société américaine, qui dispose d’un effectif d’une cinquantaine de personnes, dispose de deux outils publicitaires : Bandsintown Promoter (« premier réseau publicitaire self-service » pour les organisateurs d’évènements permettant de cibler les fans de concerts) et Bandsintown Amplified (5ème régie publicitaire dédiée à l’univers de la musique).

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur