Services mobiles : Buongiorno acquiert Freever

Mobilité

Le groupe italien de services de divertissement numérique rachète le service français, qui a monté une plate-forme de chat par SMS.

Freever vient de perdre son indépendance. Le service français dédiés aux applications mobiles (en particulier une plate-forme de chat par SMS), qui a ouvert ses portes en 1999, vient d’être racheté par le groupe italien Buongiorno Vitaminic. Le montant final de l’acquisition est situé dans une fourchette de 18,5 millions d’euros et 34 millions d’euros. Il sera évalué définitivement en fonction du résultat opérationnel de Freever sur l’année 2005.

Freever est connue en France pour avoir développé une plate-forme de chat par SMS, accessible à partir des trois opérateurs mobiles en France. La société dispose également de bureaux au Royaume-Uni et en Allemagne. Jérôme Traisnel, cofondateur et PDG de Freever, gardera des fonctions de directeur général après l’intégration de sa société au sein de Buongiorno.

Les activités de Freever ont été soutenues très rapidement par un pool d’investisseurs : en 2000, le spécialiste des services mobiles a levé 80 millions de francs (environ 12 millions d’euros) auprès de fonds comme ADD Partners, de Netpartners, d’Appolo Invest et de CDC Innovation.

Un portefeuille de services mobiles étoffés

Dans la catégorie “jeunes pousses” issues de la période de la nouvelle économie (correspondant à la fin des années 90 pour la France), Freever fait figure de bon élève puisque la société gagne de l’argent depuis 2002. En 2004, son chiffre d’affaires s’est élevé à 9,6 millions d’euros pour un résultat net de 700 000 euros. Cette année, Freever escompte un CA de 12 millions d’euros et un bénéfice dépassant le million d’euros.

Pour Buongiorno Vitaminic qui dispose d’une filiale en France, cette opération confirme sa volonté de renforcer ses services mobiles. Au mois de juin, le groupa italien a racheté DioraNews SAS, société spécialisée dans les services d’informations pour téléphones mobiles sur les marchés francophones.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur