SFR défend bec et ongles sa fibre optique

Cloud

Accusé de procéder à une segmentation organisée de ses offres et ainsi de limiter le débit montant de son forfait Neufbox Fibre, SFR ne défend pas le fond, mais la forme d’une modification intervenue il y a plus d’un an.

Un temps incriminé pour avoir, en toute discrétion, procédé à la division par cinq du débit montant de sa fibre optique, SFR ne dément pas tant les faits, mais date l’amendement de ses CGI au 16 novembre 2010, date de la sortie des offres Fibre Evolution.

Nous avons apporté cette modification à nos conditions il y a plus d’un an. Cela n’a rien de nouveau et ne devrait par conséquent par susciter un tel tollé“, explique l’opérateur, contacté par ITespresso.fr.

Auteur de ce coup d’épée dans l’eau, le portail Web Ariase.com a mis le feu aux poudres avec un article aux allures de pamphlet, publié ce mardi 22 novembre.

Jusqu’à cette mise à jour opportune, il était fait mention d’un débit montant passé de 50 à 10 Mbits/s dans le cadre du forfait Neufbox Fibre, facturée à hauteur de 34,90 euros mensuels.

Cette manoeuvre s’inscrivait prétendument dans une démarche de segmentation de l’offre, visant à rendre plus attractive la gamme supérieure.

En l’occurrence les formules Evolution, plus onéreuses de 6 euros par mois, mais fortes des appels illimités vers fixes et mobiles en France métropolitaine et surtout d’un téléversement à 50 Mbits/s.

Un facteur déterminant qui reste l’un des principaux intérêts de la technologie optique, l’ADSL traditionnelle offrant désormais des débits descendants assez élevés pour remplir la plupart des offices, notamment le multimédia.

Gage de remise en cause de la neutralité du Net, cette fausse alerte rappelle en effet qu’Orange a fait de même avec son catalogue, qui répertorie deux offres de fibre, dont l’une pâtit de cette même limitation à 10 Mbits/s.

A cet instar, Numericable, à l’aube d’une refonte de ses services, plafonne à 5 Mbits/s.

Free reste le meilleur élève du domaine, avec des forfaits à 32 et 38 euros par mois, les limitations sus-évoquées en moins.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur