SFR Entreprise lance à son tour une offre de convergence fixe-mobile

Mobilité

Présentée comme le “dernier étage d’une fusée lancée il y a deux ans”, SFR
One Solution fait converger la voix fixe et les télécoms mobiles.

“Nous nous dirigeons doucement vers les communications unifiées. SFR vous dévoile aujourd’hui la version téléphonie vocale et il vous présentera bientôt le volet ‘data’, avec une convergence entre les offres voix et ‘data”, s’enthousiasme Bertrand Mabille, directeur général de SFR Enterprises, à l’occasion du lancement de SFR One Solution.

Cette nouvelle gamme de services de téléphonie fixe et mobile doit selon lui aider SFR à devenir “un partenaire des entreprises pour l’ensemble des besoins télécoms”. Et donc à se positionner en “opérateur global “, sur les traces de son concurrent Bouygues Telecom qui a également lancé une offre de convergence fixe-mobile pour les entreprises en juin.

Concrètement, One Solution doit offrir aux entreprises un interlocuteur unique pour quatre types d’abonnements mensuels, à sélectionner en fonction des usages des salariés. Deux de ces forfaits ont été lancés en janvier 2006 et en avril 2007 respectivement, pour les “ultra-mobiles” et les collaborateurs qui sont amenés à se déplacer sur le site de l’entreprise : One Absolu (de 30 à 40 euros par mois par salarié) et One Office (pour 30 euros).

L’IP Centrex au coeur de One Solution

Un nouveau forfait de 25 euros, baptisé One Fix Centrex et destiné aux sédentaires, repose sur un IP Centrex (c’est-à-dire sur un IP PBX en mode hébergé) et offre des communications fixes illimitées vers quarante pays, auxquelles s’ajoutent toutes les communications vers les mobiles de l’entreprise.

Le dernier, One Duo, inclut quant à lui un IP Centrex (One Fix Centrex) et les communications illimitées vers les mobiles (One Absolu), d’où la possibilité pour le salarié d’utiliser, par exemple, une même messagerie ” unifiée” pour son fixe et son mobile.

Le tout s’adresse aux PME de plus de 20 salariés, ce qui signifie selon Bertrand Mabille que One Solution ne risque pas de “cannibaliser” l’offre de Futur Telecom (une filiale de SFR). Cette dernière est en effet destinée aux TPE.

Neuf dans la boucle mais également concurrent

Techniquement, Bertrand Mabille précise que la mise en place de SFR One Solution a nécessité l’installation d’un softswitch (commutateur logiciel) sur le réseau de SFR. Lequel a été conçu par Thomson Cirpack. En partenariat avec Neuf Telecom, l’opérateur doit également installer des liens SDSL vers les clients adoptant cette solution.

Reste que SFR risque de sérieusement marcher sur les platebandes de Neuf Cegetel dans le fixe avec son nouveau produit. Premier actionnaire de cet opérateur, il est à la fois “concurrent sur certains marchés et partenaires sur d’autres”, tente de rassurer Bertrand Mabille.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur