Siebel se rallie à J2EE

Cloud

Siebel va adapter son progiciel de CRM au serveur d’applications J2EE d’IBM. Objectif : faciliter l’intégration de l’application dans l’existant informatique?

Le leader du CRM, l’américain Siebel, a conclu un partenariat avec IBM, visant à fournir le progiciel du premier en “bundle” avec le serveur d’application J2EE WebSphere du second. Des moyens financiers importants seront engagés afin d’adapter l’application de Siebel à WebSphere : 300 millions de dollars, soit une participation de 150 millions pour chacun des partenaires. Cette annonce était également l’occasion de réaffirmer la solidité du partenariat qui lie les deux groupes depuis trois ans. C’est sans conteste une bonne chose pour Siebel qui connaît quelques difficultés financières ces jours-ci. Son image est également entachée, depuis notamment la médiatisation de quelques échecs retentissant de déploiement de son produit dans des grands groupes, décrédibilisant du même coup l’ensemble du secteur du CRM. Le partenariat avec IBM remet les pendules à l’heure : le CRM reste bien une valeur sûre pour les années à venir.

Quant à l’intérêt d’associer le CRM de Siebel à un serveur d’application J2EE et non un serveur d’application propriétaire, il est de faciliter l’intégration de l’application en question dans le système informatique existant. Un concurrent de Siebel, E.piphani, a du reste annoncé il y a quelques jours un partenariat similaire avec l’autre grand des serveurs d’applications, BEA, avec à la clé la même promesse pour les clients. De son côté, Siebel a pris soin de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier : l’éditeur avait en effet signé en octobre dernier un accord symétrique avec Microsoft relatif à ?NET, plate-forme concurrente de J2EE.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur