Sigfox : un partenaire stratégique pour Samsung dans l’Internet des objets

EntrepriseLevées de fondsMobilitéStart-up
sigfox-samsung
5 18

Samsung investit au capital de Sigfox et intègre la technologie de la start-up française à sa plate-forme de développement Artik optimisée pour l’Internet des objets.

D’autant plus stratégique qu’il associe des volets technologique et financier, le partenariat tout juste signé entre Samsung et Sigfox a été salué par Emmanuel Macron.

Représenté ce lundi 15 juin à la Maison de la Mutualité de Paris par Young Sohn (président de la branche Electronics), le groupe high-tech sud-coréen annonçait plusieurs initiatives autour de l’Internet des objets (IoT) en France.

Il entend ainsi intégrer la technologie de Sigfox sur sa plate-forme Artik, également dévoilée lors de l’événement. L’objectif : accélérer le développement des applications et la mise en production des objets connectés, en abordant les problématiques de connectivité, de sécurité, d’interopérabilité ou encore de cloud pour le traitement et l’accès aux données.

Rappelons que Sigfox opère un réseau dédié à la collecte des données d’objets en basse consommation à partir d’un protocole de communication basé sur la technologie Ultra-Narrow Band (UNB).

Implantée en France (à Toulouse), en Espagne et aux Etats-Unis, cette infrastructure couvre aujourd’hui plus d’un million de km² dans le monde. Les 100 millions d’euros que la start-up a levés en début d’année devraient lui permettre de s’étendre, dans les prochains mois, au reste de l’Europe, en Amérique latine et en Asie.

Du côté de Samsung, on assure que l’accord d’interopérabilité des solutions techniques respectives permettra aux développeurs Artik de tirer parti de la capacité de Sigfox à offrir des solutions d’objets connectés partout – ou presque – dans le monde.

Financement et innovation

Pour Ludovic Le Moan, cofondateur et dirigeant de la jeune entreprise toulousaine, une telle technologie se positionne de fait comme « le quatrième protocole de connectivité mobile après le GSM, le Wi-Fi et le Bluetooth ».

Comme le note toutefois Silicon.fr, rien n’est encore joué en matière de standardisation, tant la concurrence se développe (Bouygues Telecom, Qowisio, etc.).

Mais Samsung s’inscrit bel et bien comme un partenaire de poids… qui apporte d’ailleurs un soutien financier – d’un montant non spécifié – à travers sa branche capital-investissement.

Au-delà de Sigfox, Young Sohn a également annoncé l’ouverture d’un Innovation Center à Paris. Le dirigeant n’est pas entré dans les détails du fonctionnement de ce centre d’innovation, mais il a présenté l’initiative comme une volonté de collaborer avec la French Tech.

Ce dont s’est réjoui Emmanuel Macron. Le ministre de l’Économie et des Finances a profité de son passage pour rappeler l’importance des partenariats entre les start-up et les grands groupes, un « axe prioritaire de la mission French Tech ».

Et notamment « dans les objets connectés qui construisent l’industrie du futur ». Avec « ses bonnes universités, ses chercheurs et un système de taxes attractif, il est évident que la France est de retour [sur la scène du développement économique numérique] », s’est félicité le ministre.

Crédit photo : Christophe Lagane – Silicon.fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur