SightCall affine son expertise vidéo au service des clients

EntrepriseLevées de fonds
sightcall-levee-fonds
2 1

SightCall, fournisseur de solutions vidéo destinées à des applications CRM, lève 8,4 millions d’euros. La société a été créée par un Français qui vit à san Francisco.

SightCall, plateforme en mode SaaS (hébergé) qui intègre « l’interaction visuelle au cœur du service clients », vient de boucler une levée de fonds de 8,4 millions de dollars auprès d’Idinvest Partners.

Fondée en 2008 en France par Thomas Cottereau, la sociéte est pilotée par ses soins depuis deux ans à San Francisco. Mais une équipe de développement est restée à Paris.

Initialement positionné comme un spécialiste de la vidéo conférence, SightCall a davantage développé la dimension « d’interaction visuelle » sous un angle de relation clients.

Tout en exploitant la dimension technologique webRTC permettant des sessions vidéo à partir d’un simple navigateur Web et en fournissant à ses clients des kits de déploiement via des SDK et des API.

« L’interaction visuelle peut démarrer d’un simple clic dans l’application mobile ou le site web de l’entreprise, ou encore via SMS », précise la société.

Prenons un exemple concret : SightCall a développé une application pour les groupes d’assurance qui permet d’effectuer des constats d’accidents à distance à partir d’une application mobile et d’une interface vidéo assurant une interaction fluide avec le client. Ce qui facilite la gestion des devis de réparation en cas de préjudices causés sur un véhicule par exemple.

Une vidéo de BFM Business disponible sur le site Internet du prestataire est encore plus explicite (consultable via l’espace « A propos »).

Mais on peut étendre les applications à la santé, les services financiers ou la maintenance technique.

SightCall collabore de manière plus étroite avec Capgemini, Tata Communications et Salesforce.

Depuis la création de la société, la société a levé un montant global de 13 millions de dollars en trois tours.

On compare ces prestations à celles réalisées par son concurrent Twilio, également installé à San Francisco et également fondé en 2008.

Mais celui-ci fait désormais partie de la catégorie « Licornes » (société Internet dont la valorisation dépasse le milliard de dollars) avec un montant cumulé de presque 234 millions de dollars en six tours.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur