Site-leader-immobilier.fr veut casser les prix des petites annonces

Mobilité

Mode oblige, le site promet des fonctionnalités Web 2.0 mais reste très
classique en fait.

« Nous sommes actuellement en quasi monopole avec seloger.com qui imposait ses tarifs, faute de concurrence. Ce ne sera plus le cas, nous voulons changer la donne de l’immobilier sur Internet. Nous nous positionnons un peu comme Free à ses débuts face à France Telecom », annonce Benjamin Gauffre, directeur marketing et communication du tout jeune Site-leader-immobilier et ancien de Seloger/Immostreet.

Le modèle économique reste le même que celui du (vrai) leader : la publication payante des annonces d’agences immobilières. Alors que les concurrents facturent 200 euros pour 10 annonces par mois, sa société se limite à 69 euros pour un nombre illimité d’annonces.

Reste que l’audience actuelle est loin d’être aussi importante que celle de site comme Seloger ou Proapart par exemple et donc que le prix à l’internaute touché n’est pas forcement en faveur du trublion. Les professionnels de l’immobilier seront heureux d’apprendre qu’il ne sera pas nécessaire de resaisir les annonces, le site étant compatible avec une trentaine de logiciels immobiliers de gestion d’annonces.

Le site revendique 15 000 annonces après un mois et, si l’on en croit sa page d’accueil, espère en avoir 300 000 d’ici la fin de l’année. Il mise beaucoup sur un récent travail de référencement qui le « mettra d’ici quelques temps dans le top 5 de toutes les requêtes immobilières », précise Benjamin Gauffre. A voir le nombre d’apparitions du mot « immobilier » dans le bas de la page on s’en serait douté.

Pour Benjamin Gauffre, son site est le « premier vrai portail immobilier en web 2.0 ». Comprendre qu’il propose des blogs sur des problématiques liées à l’immobilier, un forum et peut être un jour la possibilité pour les internautes de mettre en ligne la vidéo d’une visite. « On aurait de cette façon un oeil moins arrangé de la réalité », explique Benjamin Gauffre.

Rien de révolutionnaire pour le moment en réalité. Des simulateurs et calculateurs divers sont également proposés aux visiteurs, en partenariat avec des sites de crédit comme Meilleurtaux ou Quotatis.

La page d’accueil annonce un lancement prochain en Belgique, Suisse, Angleterre, Allemagne, Italie, Espagne. On n’en saura pas plus, notre interlocuteur se réfugiant derrière un « c’est confidentiel pour le moment ».

Beaucoup d’ambition et de promesses chez Site-leader-immobilier donc. L’équipe de seulement trois personnes (en comptant Marc Borgna le gérant et un développeur) atteindra-t-elle son but ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur