Skype va-t-il fermer ses portes à cause d’une bataille de propriété intellectuelle ?

Cloud

Le coeur technologique de Skype est au centre d’un litige entre ses fondateurs et eBay, propriétaire du service de téléphonie sur Internet depuis 2005.

Skype serait dans une situation périlleuse. Propriété d’eBay, le service de téléphonie sur Internet est au centre d’une polémique liée à son noyau technologique P2P.

Une pièce maîtresse dans les mains des fondateurs de Skype (Niklas Zennström et Janus Friis) sous la bannière de leur société Joltid.

Les enjeux sont considérables, selon une enquête du Times. Dans un document réglementaire, eBay envisage de fermer Skype s’il ne parvient pas à développer une technologie alternative pour son propre compte. Un challenge de développeurs qui est loin d’être évident.

En 2005, eBay avait payé 2,6 milliards de dollars pour acquérir Skype mais sans transfert des technologies fondamentales (restées dans le giron de Jotild).

Désormais, le service de téléphonie sur Internet recense 480,5 millions d’inscrits. Il a contribué à hauteur de 170 millions de dollars dans le dernier trimestre du groupe eBay.

Tentative de reprise en main de Skype par les co-fondateurs

Mais, quatre ans après l’acquisition, force est de reconnaître que l’intégration de Skype dans les activités e-marchandes d’eBay a échoué.

Le service de voix sur IP est devenu un boulet au point d’envisager une scission puis une introduction en Bourse, à l’instar de Time Warner qui cherche à se séparer d’AOL. Mais ce dossier risque de contrarier ses projets.

Vu les circonstances, Niklas Zennström et Janus Friis ont tenté de se ré-approprier Skype avec le soutien de fonds d’investissement (dont Atomico Ventures, derrière lequel on retrouve les fondateurs de Skype) mais en vain.

Au cours du premier semestre, le duo Skype-eBay a initié une action en justice devant un tribunal britannique à l’encontre de Joltid pour tenter de s’emparer des technologies au coeur de son service de téléphonie sur Internet.

Mais les co-fondateurs de Skype veulent protéger leur code du côté de Joltid. Ils évoquent de leur côté des infractions à l’accord de licence signé avec les dirigeants de Skype logé au sein du groupe eBay. Une première audience devrait avoir lieu en juin 2010 à Londres.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur