Skype veut s’imposer sur le Web

Cloud

Pour ses deux ans, le logiciel de voix sur IP se propose de s’intégrer directement sur les sites Web et les applications en ligne.

Pour fêter ses deux ans d’existence (et de succès), Skype a décidé de faire un cadeau à la communauté Internet pour la récompenser “du soutien stupéfiant” qu’elle lui a apporté, comme le précise Mat Taylor dans le blog dédié aux développement du logiciel de communication. Le cadeau en question se présente sous la forme de deux initiatives, ou services, qui devraient renforcer l’usage de Skype dans la navigation sur Internet.

SkypeWeb, le premier service proposé, permettra à un utilisateur de l’application de téléphonie IP d’informer les visiteurs de son site Web, de son blog ou même les destinataires de ses e-mails qu’il possède un compte Skype et peut être joint par ce biais via un bouton dont l’usage ne nécessitera pas de disposer d’un compte Skype. L’utilisateur pourra même prévenir ses correspondants de son état de disponibilité afin de ne pas être dérangé de manière impromptue.

Un mini-Skype

Le deuxième service, SkypeNet API, s’adresse particulièrement aux développeurs. Il s’agit d’un ensemble d’outils de programmation qui permettra d’intégrer Skype dans des applications tierces, sites Web, jeux vidéo en ligne ou même clients de messagerie instantanée. SkypeNet fonctionnera, lui aussi, indépendamment de la présence intégrale du logiciel de communication sur le PC. “Pensez-le comme un mini-Skype qui peut déployer Skype dans de nouveaux domaines et vous permettre de réaliser des choses que vous ne pouviez pas faire auparavant”, soutient Mat Taylor.

A travers ces “cadeaux” dédiés à la communauté Internet, Skype espère accélérer son extension pourtant déjà exponentielle. L’entreprise revendique en effet 51 millions d’utilisateurs dont 2 millions qui exploitent les services payants. Il y a des anniversaires qui tombent à pic : l’annonce de ces nouveaux services n’est probablement pas tout à fait étrangère au lancement, hier, de l’outil de messagerie de Google (voir édition du 24 août 2005).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur