Les Smart Cities au coeur de la stratégie d’Orange

Régulations
orange-smart-cities

Entre trafic routier, transports en commun, réseaux de distribution, services urbains et bâtiments intelligents, Orange place les Smart Cities au coeur de sa stratégie.

La ville intelligente, ou “Smart City“, est au coeur de la stratégie d’Orange, avec cinq axes de développement majeurs : trafic routier, transports en commun, réseaux de distribution, services urbains et bâtiments intelligents.

L’opérateur va mettre à contribution, notamment via sa branche Business Services, son expertise d’intégrateur pour accompagner les collectivités et les acteurs de la ville dans cette transition vers le numérique.

Ces ambitions s’illustrent à travers le programme Smart Cities, qui combine services dématérialisés et mobiles, délivrés par un écosystème de partenaires internationaux.

“La ‘ville intelligente’ est un écosystème riche, mais très fragmenté. Les villes ont donc besoin de s’appuyer sur un acteur capable de nouer des partenariats pour leur apporter une réponse globale,” constate Nathalie Leboucher, directrice Smart Cities d’Orange.

Première thématique essentielle, l’amélioration de la circulation, en autonomisant les voitures avec des systèmes d’alerte en temps, mais aussi en déployant des infrastructures de stationnement intelligent et en menant des études statistiques.

Il s’agira, en parallèle, de favoriser l’utilisation des transports collectifs, via des services de communication et d’information modernisés. Ce qui impliquera tout particulièrement la généralisation des connexions Wi-Fi et NFC.

La démarche trouvera une continuité dans les réseaux de distribution (électricité, eau, gaz), auquel sera appliqué le concept des Smart Grid.

M2Ocity, coentreprise regroupant Orange et Veolia, gère ainsi, comme le note Silicon.fr, près de 700.000 compteurs d’eau en France.

Dans le cadre de la distribution d’électricité, les gains apportés par les Smart Grids peuvent être encore supérieurs, avec la possibilité de transformer les consommateurs en fournisseurs.

En ligne de mire, les bâtiments intelligents, portée par la communication à courte (NFC) ou longue (Internet) distance, à des fins domotiques.

Dernier chantier, développer des services urbains grâce au numérique. Ceci passe pour l’essentiel par les applications mobiles et le NFC.

Exemple avec la ville de Bordeaux, qui a confié à Orange la mise au point de son application mobile. Idem avec Bouches du Rhône Tourisme, mais ici pour exploiter des données statistiques liées à la fréquentation touristique.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien Orange ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur