Smartphone : Samsung donne du caractère à son Galaxy Premier

Régulations
Samsung Galaxy Premier smartphone

Des airs de Galaxy S2, les capacités intrinsèques d’un Nexus et un coeur de cible : les pays émergents. Samsung donne un visage et du caractère à son smartphone Galaxy Premier.

La silhouette d’un Galaxy S2, les entrailles d’un Nexus et les pays émergents dans le collimateur avec un fort accent sur le rapport tarif / prestations : tel est le portrait robot du Samsung Galaxy Premier i-9260.

Quand bien même ce smartphone n’innove guère dans la forme, ni même de par ses caractéristiques techniques, il parvient à combler, au dire de son constructeur, un vide dans le catalogue, en s’insérant en haut de gamme, “entre le Galaxy S3 et le S3 Mini“.

Il est toutefois peu probable que l’Europe occidentale et les Etats-Unis voient un jour la couleur de ce Galaxy Premier explicitement destiné à remplir l’office d’un substitut au S3 sur les marchés asiatiques, pour 30 000 roupies en Inde, l’équivalent de 429 euros.

La déferlante devrait également toucher les pays de l’Est, avec des prix néanmoins revus à la hausse, en l’occurrence 5500 hryvnias en Ukraine, soit 518 euros.

A un tel tarif, il est légitime de retrouver certains traits du Galaxy S3, comme le capteur photographique à 8 mégapixels, doté d’une mise au point automatique et jouxté d’un flash LED. S’y adjoint une webcam à 2 millions de pixels.

D’une technologie Super AMOLED, l’écran affiche une résolution HD 720p (1280 x 720 points) sur une diagonale de 4,65 pouces, soit 316 ppp, proche du Retina de l’iPhone.

Pour chapeauter une configuration sous Android 4.1 Jelly Bean, un processeur TI OMAP 4470 bicoeur à 1,5 GHz s’allie à 1 Go de mémoire vive.

Les deux modèles voués à commercialisation diffèrent de par leur capacité de stockage : 8 ou 16 Go, avec la possibilité d’étendre cet espace avec une carte microSD d’un maximum de 32 Go.

Ce téléphone quadribande intègre un modem 3G HSPA+ à 21 Mbit/s et une connectivité Wi-Fi 802.11n doublée du Bluetooth 4.0, lui-même secondé du NFC (Near-Field Communication, technologie sans contact).

Le port microUSB 2.0 situé sur la tranche inférieure permet le rechargement d’une batterie à 2100 mAh dont l’autonomie est annoncée à 12 heures en conversation.

Bien plus onéreux que des Google Nexus 4, Huawei Honor et autres smartphones quadricoeurs, le Galaxy Premier semble surtout s’inscrire dans une stratégie de diversification en phase avec la recherche et développement.

Cette supposition s’est déjà vérifiée sur les deux dernières années. Des Ace, Mini, Gio et Fit mis sur le marché en 2011, seuls l’Ace et le Mini, plébiscités du grand public, ont eu droit à leur version 2.

 

Samsung Galaxy Notes 2

Image 1 of 9

Le Samsung Galaxy Notes 2 de dos
Le Samsung Galaxy Notes 2 de dos

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur