Smartphone : un Samsung Galaxy Mini peut en cacher un autre

Mobilité
Samsung Galaxy Mini 2

Le temps d’un Mobile World Congress, Samsung s’apprête à proscrire les smartphones haut de gamme pour introniser le Mini 2, un modeste téléphone mobile destiné à complémenter le Galaxy Ace.

Respectueux de ses engagements, Samsung confirme proscrire toute présentation d’un smartphone à l’occasion du Mobile World Congress.

Mobile d’entrée de gamme, le dénommé Mini 2, énième représentant de la gamme Galaxy, pourrait toutefois combler ce vide dont le groupe coréen, 97 millions de terminaux écoulés sur l’année 2011 (Apple en est à 93,2 millions avec son iPhone), n’est guère coutumier.

Aux antipodes d’un Galaxy Note auquel l’hybridité confère un écran HD Super AMOLED de 5,3 pouces, ce nouveau-né, prématuré par la force d’une fuite opportune sur GSMArena, embarquerait quant à lui une modeste dalle TFT de 3,3 pouces en 480 x 320 pixels.

Dans la veine d’un prédécesseur près de souffler sa première bougie, le Mini 2 embarque la déclinaison Gingerbread (2.3) de l’OS Android.

Son processeur à 800 MHz et sa triade mnémotechnique (3 Go de mémoire interne, capteur dorsal à 3 Mégapixels, 3G+ à 7,2 Mbits/s) en font un terminal sans grande prétention sinon celle de s’insérer, dans la hiérarchie, entre les Galaxy Y et Ace.

Son catalogue récemment renouvelé sur le créneau du milieu de gamme avec le Galaxy Advance, Samsung fait preuve de suite dans les idées avec ce produit qui devrait investir les rayons avant la fin du mois, pour quelque 150 à 200 euros.

Pour autant, sur un marché de la téléphonie mobile en pleine ébullition (+61% en volume sur l’année 2011), avoir le bras long revient souvent à se voir trop beau, trop tôt.

Samsung Galaxy Mini 2Crédit photo : GSMArena.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur