Smartphones : le duo Android – iOS laisse des miettes à Windows et BlackBerry

MobilitéOS mobilesSmartphones
android-strategy-analytics
2 2

Sur un marché des smartphones qu’Android domine largement, Strategy Analytics classe Windows Mobile et BlackBerry dans la catégorie « autres OS ».

Samsung leader sur les principaux marchés à l’exception notable de l’Amérique du Nord, Apple toujours au deuxième rang malgré des ventes en recul, Huawei porté par son activité en Europe de l’Ouest…  La vision de Strategy Analytics sur le marché mondial des smartphones est globalement conforme à celles de Gartner et d’IDC.

L’une des particularités de son dernier pointage est d’aborder le développement de l’offre sous l’angle des systèmes d’exploitation.

Pas de surprise en la matière : Android continue de monter en puissance.

Sur les 375,4 millions de smartphones vendus au 3e trimestre 2016 (+ 6 % d’une année sur l’autre ; l’Inde et l’Afrique du Sud ont pesé dans la balance), 328,6 millions embarquaient l’OS de Google, qui capte donc 87,5 % du marché en volume, contre 84,1 % il y a un an.

Dynamique inverse pour iOS, installé sur 12,1 % des smartphones écoulés lors de la période estivale (- 1,5 point).

Android, iOS… et les « autres »

La chute est plus vertigineuse pour ceux que Strategy Analytics place désormais dans la catégorie « autres ».

En tête de liste, les plates-formes Windows Phone et BlackBerry. Additionnées à des offres comme Tizen et Firefox OS (ou plutôt ce qu’il en reste), elles ne représentent plus que 0,3 % du marché (- 2 points), avec 1,3 million de smartphones, contre 8,2 millions au 3e trimestre 2015.

La courbe ne devrait pas s’inverser pour BlackBerry : la firme canadienne a décidé de suspendre ses développements hardware en interne pour basculer intégralement vers un modèle de sous-traitance, fournissant à des partenaires une licence pour exploiter sa marque et intégrer ses solutions de sécurité et de communication… a priori dans des smartphones Android.

Du côté de Microsoft, tout n’est pas clair.

Vahé Torossian, le nouveau président de la branche française, confiait récemment que l’éditeur allait sortir pendant quelques années du marché grand public pour se concentrer sur les entreprises en attendant un « changement de paradigme ». Satya Nadella s’était exprimé en des termes comparables au mois de juin devant la SEC (Securities and Exchange Commission, gendarme des marchés financiers américains).

Terry Myerson n’est pas tout à fait sur la même ligne. À ZDNet.com, le patron de la division « Windows & Devices » explique que les investissements dans Windows 10 Mobile se poursuivront, sur deux axes en particulier : les réseaux cellulaires et la prise en charge des puces ARM. Il n’est toutefois pas dit que les terminaux qui en résulteront seront des smartphones.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur