Smartphones : Apple et Samsung ont eu leurs faiblesses en 2016

MobilitéOS mobilesSmartphones
smartphones-marche-2016

IDC et Strategy Analytics s’accordent quant à la rupture de croissance subie aussi bien par Apple que Samsung sur le marché des smartphones en 2016.

La croissance est restée d’actualité en 2016 sur le marché mondial des smartphones, mais elle a nettement ralenti.

C’est le constat qui ressort en croisant les statistiques qu’IDC et Strategy Analytics ont établies à partir non des ventes aux clients finaux, mais des livraisons aux distributeurs, uniquement en marque propre.

Tandis que le premier annonce 1,47 milliard de smartphones écoulés sur l’année (+ 2,3 %, loin des + 10,4 % enregistrés entre 2014 et 2015), le second en est à 1,488 milliard (+ 3,3 %, contrastant là aussi avec la progression de 12,2 % relevée un an plus tôt).

Que ce soit chez IDC ou Strategy Analytics, la courbe de croissance est plus prononcée sur le 4e trimestre : + 6,9 % chez l’un, à 428,5 millions de smartphones ; + 8,9 % chez l’autre, à 438,7 millions d’unités.

Recherche Xiaomi

Les cinq premiers constructeurs captent près de 60 % du marché en volume, mais les leaders perdent du terrain face aux fabricants chinois. On ne parle plus de Xiaomi, disparu des radars, mais d’OPPO, de vivo… et de Huawei, qui tire son épingle du jeu en enregistrant, au 4e trimestre, sa première croissance annuelle à deux chiffres.

Sur cette période, le groupe basé à Shenzhen a livré 45,4 millions de smartphones (+ 38,2 % d’une année sur l’autre), s’arrogeant 10,6 % de part de marché (+ 2,4 points), selon IDC. On est dans les mêmes eaux chez Strategy Analytics, avec 44,9 millions de smartphones (+ 38 %), pour une part de marché en croissance de 2,1 points, à 10,2 %.

La dynamique est presque aussi positive sur l’année : Huawei a livré un peu moins de 140 millions de smartphones, pour une part de marché supérieure à 9 %.

Apple reste à bonne distance, mais l’écart se réduit. Pour IDC comme pour Strategy Analytics, la firme de Cupertino en est à 215,4 millions de smartphones sur l’année (- 7 %)*, pour 14,5 % à 14,6 % de part de marché (- 1,5 à – 1,6 point).

Sa performance sur le 4e trimestre est cependant notable : 78,3 millions de smartphones (+ 5 % environ, avec une part de marché en léger recul), c’est mieux que les 77,5 millions de Samsung (- 5 % environ).

Au souvenir de 2011

La firme coréenne conserve néanmoins les rênes sur l’année, avec 311,4 millions de smartphones (- 3 %), quand bien même sa part de marché passe sous les 20 % pour la première fois depuis plus de quatre ans.

Du côté d’OPPO, on frôle les 100 millions de terminaux livrés en 2016 selon IDC (+ 132,9 %). Strategy Analytics n’a pas tout à fait la même vision, situant le fabricant chinois à 84,6 millions de smartphones (+ 113 %). Là aussi, la croissance s’est accélérée sur la fin d’année, avec autour de 30 millions d’unités au 4e trimestre.

vivo affiche une dynamique comparable, avec entre 70 et 80 millions de smartphones écoulés en 2016, dont quelque 25 millions sur le dernier trimestre.

* IDC s’attend à un retour à la croissance pour l’iPhone, dont l’année 2017 marque le dixième anniversaire.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur