Smartphones : iOS navigue entre Android et Windows

MobilitéOS mobilesSmartphones
kantar-smartphones
2 0

Android monte en puissance sur les smartphones dans l’ensemble des pays étudiés par Kantar. À l’inverse, le déclin de Windows est généralisé.

Trois points de gagnés en Allemagne, cinq en France, six au Japon, huit en Australie, dix en Italie… Android est le seul système d’exploitation pour smartphones à prendre, d’une année sur l’autre, des parts de marché dans chacun des pays étudiés par Kantar.

La dynamique affichée par l’OS de Google entre mars et mai 2016 contraste avec celle des offres concurrentes d’Apple (iOS) et de Microsoft (Windows Phone / Windows Mobile).

C’est surtout cette dernière qui perd du terrain. Elle a quasiment disparu de la circulation en Espagne, avec 0,2 % des smartphones vendus sur la période concernée, contre 2,4 % un an plus tôt.

Sa position n’est pas beaucoup plus favorable en Allemagne (- 2,9 points, à 5,6 %) et en Grande-Bretagne (- 5,4 points, à 5,1 %). Même constat dans deux pays qui furent des places fortes de son développement : la France (- 7 points, à 4,1 %) et l’Italie (- 7,9 points, à 6 %).

Il reste encore moins de miettes hors d’Europe : 2,6 % du marché en Australie (- 3,7 points), 1,6 % aux États-Unis (- 1,9 point), 0,6 % en Chine (- 0,4 point)… et 0 % au Japon (- 0,1 point).

Autre zéro pointé, celui de BlackBerry en France. Dans le même temps, iOS progresse (+ 3,8 points), se hissant à 21 % du marché, nettement au-dessus de sa présence en Espagne (6,9 %), en Italie (12,7 %) ou encore en Allemagne (15,2 %) ; mais aussi en dessous des 29,3 % enregistrés aux États-Unis (- 1,6 point, néanmoins) et aux 32,5 % en Australie (- 4 points).

Hors France, il n’y a qu’en Grande-Bretagne que le système d’exploitation d’Apple progresse : + 0,3 point, à 36 %. L’iPhone SE y est entré dans le top 10 des ventes de smartphones – tout comme en Chine, en France et aux États-Unis – alors même qu’il n’est commercialisé que depuis le mois d’avril.

Samsung reste toutefois le constructeur le plus présent à l’échelle des cinq pays européens étudiés, avec une mention pour l’Allemagne, où près de la moitié du marché lui est acquis.

C’est plus compliqué en Chine, où Android monte en puissance (+ 2,4 points, à 79,3 %) sous l’impulsion des constructeurs locaux, qui captent 88 % des ventes (25,6 % pour Huawei ; 19 % pour Xiaomi ; 8 % pour Oppo).

Huawei se distingue en France, sans pour autant ravir la troisième place de Wiko.

Crédit photo : Pressmaster – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur