Snow Leopard : Apple livre une fournée de correctifs et une nouvelle mise à jour 10.6.2

Cloud

Apple perfectionne Mac OS X Snow Leopard en délivrant 58 correctifs de sécurité et en publiant une nouvelle mise à jour qui met notamment fin à la compatibilité avec l’Atom d’Intel.

C’est une grosse journée pour Snow Leopard : Apple livre une série de 58 correctifs, pour patcher des vulnérabilités rencontrées dans Mac OS X, ainsi que la deuxième mise à jour majeure de Snow Leopard.

Sur les 58 patchs diffusés par la firme de Cupertino, 37 comblent des failles rencontrées dans des composants système de Mac OS X (AFP Client, ATS, Dictionary, DirectoryService, Disk Images, Event Monitor, International Components for Unicode, OpenLDAP, OpenSSH, PHP, QuickLook, FreeRADIUS, Spotlight et CoreGraphics) et quatre correctifs concernent le lecteur multimédia QuickTime sous Snow Leopard.

Une grande majorité des vulnérabilités comblées peuvent être classés dans la catégorie “critique”, car elles peuvent permettre notamment l’exécution de codes malveillants à distance par des pirates.

A noter que le système d’exploitation Mac OS X 10.4 Tiger n’est plus intégré dans les listes de mises à jour et de correctifs dispensées pas Apple. La marque à la Pomme espère ainsi inciter ses utilisateurs à basculer vers des OS plus récents, comme Leopard et Snow Leopard, sorti en août dernier.

Une mise à jour qui met fin aux pertes de données intempestives et au support de l’Atom

Par ailleurs, Apple publie une deuxième mise à jour corrective pour Mac OS X Snow Leopard. La mouture 10.6.2 met notamment fin à la perte massive de données du compte utilisateur rencontrée depuis octobre dernier par des utilisateurs de Snow Leopard. Nombre d’entre eux avaient en effet constaté que l’ouverture d’un compte invité au lieu du lancement de leur propre session entraînait un nettoyage automatique du dossier utilisateur.

La mise à jour 10.6.2 corrige également quelques bogues, comme la fermeture inopinée de Mail lors de la configuration d’un serveur Exchange, un manque de réactivité lors de la saisie dans le Carnet d’adresses, l’interdiction d’ouverture de fichiers téléchargés depuis Internet, la déconnexion inopinée du système ou encore l’impossibilité de s’authentifier en tant qu’utilisateur administrateur.

Un autre correctif majeur embarqué par la nouvelle version de Mac OS X Snow Leopard met fin au support du processeur Intel Atom par le système d’exploitation, une puce essentiellement intégrée aux netbooks. Apple compte ainsi stopper l'”hackintosh”, ce système, non autorisé par la firme de Cupertino, qui permet à des utilisateurs de faire tourner Mac OS X sur leur netbook…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur