SOC Exynos 7 Octa : la réponse 64 bits de Samsung à Android 5.0 “Lollipop”

MobilitéOS mobiles

Samsung annonce la gamme de SoC Exynos 7 Octa, signant ainsi son entrée officielle dans les processeurs pour application mobile 64 bits.

Samsung annonce officiellement la gamme de SoC Exynos 7 Octa, une famille qui devrait accueillir l’Exynos 7420.

Il s’agit vraisemblablement d’intègrer l’Exynos 5433 sous cette appellation, ce qui parait plus logique pour une gamme destinée à regrouper des puces à processeur 64 bits. Pour mémoire, l’Exynos 5433 est actuellement sous l’égide de la famille Exynos 5 Octa regroupant par ailleurs uniquement des puces 32 bits.

Cette meilleure lisibilité permettra de mieux différencier les smartphones du constructeur avec notamment d’un côté le Galaxy Alpha embarquant un Exynos 5 Octa (avec le 5430 doté de 4 coeurs Cortex-A15 et 4 autres Cortex-A7) et de l’autre une déclinaison du Galaxy Note 4 affublée jusqu’à présent du mal nommé Exynos 5433 puisque intégrant des coeurs Cortex-A50.

La vision sera-t-elle plus limpide à propos de la gamme d’Exynos ? Ainsi, certains éléments laissent penser que le changement de nom de l’Exynos 5433 pourrait s’accompagner de quelques aménagements. A commencer par le support effectif du 64 bits. Jusqu’à présent, les coeurs Cortex-A50 compatibles avec le jeu d’instruction ARMv8 du 5433 ne seraient pas activés pour un fonctionnement en mode 64 bits. Ces capacités 64 bits seraient en revanche bien activées avec l’Exynos 7420.

Quoi qu’il en soit, la puce mobile conserve ses principaux attributs. Dans une configuration ARM big.LITTLE HMP (pour Heterogeneous Multi Processing), le processeur exploite 4 petits coeurs Cortex-A53 et 4 autres plus gros Cortex-A57 (des surfaces de silicium en phase avec leur consommation électrique et leurs performances).

Samsung ne donne pour l’heure aucune indication sur les fréquences d’horloge. Bénéficiant d’un process CMOS avancé en 20 nm (nanomètres) HKMG, la puce 64 bits de Samsung est annoncée comme 57% plus performante que l’Exynos 5 Octa.

Les performances graphiques ne sont pas en reste grâce à la présence du GPU ARM Mali-T760 qui tient la dragée haute à l’Adreno 420 du Qualcomm Snapdragon 805 (présent dans la version européenne du Galaxy Note 4 et le Nexus 6) et au Kepler à 192 coeurs Cuda du Nvidia K1 (présent dans la Nexus 9).

Samsung indique ainsi que les performances graphiques sont améliorées de 74%. Le constructeur sud-coréen n’en reste pas moins laconique sur le GPU, n’indiquant pas le nombre de coeurs et la fréquence. Ce pourrait être un des secteurs où des aménagements auraient été effectués sur l’Exynos 5433 à l’occasion de son passage à la gamme Exynos 7 Octa.

Le GPU signé ARM peut aligner jusqu’à 16 coeurs de shader cadencés à 600 MHz (fréquence maximale) pour des performances pouvant alors atteindre 326,4 GFLOPS. Ce GPU est capable donc d’associer jusqu’à deux fois plus de coeurs que le Mali-T604 grâce à une efficacité énergétique optimisée puisqu’en augmentation de 400% (toujours par rapport au Mali-T604).

L’arme absolue de ce SoC ? Probablement puisque son support étendu des différentes normes est à l’avenant de ses performances : support de l’OpenGL ES 3.0/2.0/1.1, du Direct3D 11.1, de l’OpenCL 1.1 et du RenderScript/FilterScript.

Le fleuron des SoC Exynos est par ailleurs capable d’afficher des définitions de 2560 par 1440 pixels et 2560 par 1600 pixels et peut diffuser des vidéos en 4K / UHD sur un écran externe au smartphone. Il intègre aussi un décodeur H.265 / HEVC (High Efficiency Video Coding), la nouvelle norme de codage vidéo.

La puce brille également grâce à la présence de ses deux ISP (Image Signal Processor) capables de traiter simultanément des images définies jusqu’en 16 mégapixels et 5 mégapixels (et une cadence de 30 ips pour la captation vidéo).

De manière tonitruante, Samsung fait donc son entrée dans les processeurs d’application mobiles haut de gamme 64 bits. Qualcomm devrait le rejoindre avec le Snapdragon 810 en 2015, ne proposant pour l’heure qu’un SoC 64 bits de milieu de gamme avec le Snapdragon 410. Nvidia est également en lice en la matière avec la déclinaison “Denver” de son K1 (dotée de deux coeurs).

De cette manière, Samsung répond aussi présent suite à l’annonce officielle d’Android 5.0 (“Lollipop”) compatible avec les puces 64 bits (ARM mais aussi MIPS et x86).

—–

Quiz : Connaissez-vous les meilleures applications Android pour les pros ?

—–


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur