Social Media Group parie sur le développement de blogs verticaux

Mobilité

La start-up française propose des blogs thématiques, alimentés par des experts indépendants qui sont rémunérés.

Retenez dès maintenant cette nouvelle terminologie : le nanopublishing. Cette expression définit l’activité de publication d’informations verticales sous forme de blogs thématiques. Dans le meilleur des cas, le nanopublishing aboutit à la constitution de “communautés virtuelles” regroupant des internautes qui partagent des centres d’intérêt communs. Social Media Group, une nouvelle SARL d’édition, en a fait sa spécialité, en suivant des modèles américains comme WeblogsInc. C’est un peu précurseur en France mais le modèle devrait intéresser les experts (journalistes, universitaires, professionnels évoluant sur un marché niche?) qui cherchent un moyen pour faire partager leurs connaissances.

Depuis sa création en fin d’année dernière, Social Media Group étoffe progressivement son bouquet de blogs thématiques (automobile, gadgets high-tech, maison et jardinage, santé?). Au dernier pointage, il en propose quatorze. La galaxie de blogs enregistrerait une audience globale de 200 000 pages vues et 100 000 visiteurs par mois. En l’état actuel, c’est Le Blog Auto, le premier blog inauguré par Social Media Group, qui enregistre les meilleurs scores d’audience.

“Nous recrutons des experts susceptibles d’intervenir sur des domaines porteurs”, explique Christophe Labedan, un des trois cofondateurs de Social Media Group. En s’appuyant sur l’outil TypePad de Six Apart, chaque spécialiste est chargé d’alimenter un blog en respectant une charte graphique et éditoriale. Social Media Group prend en charge la partie référencement et la création d’URL dédiés facilement identifiables par le visiteur mais aussi par le moteur Google (www.leblogsante.com par exemple).

Les experts bloggeurs signent leurs contributions et sont rémunérés en droit d’auteur en fonction du nombre de postes délivrés mais aussi sur des critères “qualititafifs”. “Notre bloggeur le plus actif gagne 1000 euros brut par mois”, assure Christophe Labedan. “Nous ne mettons pas de pression en termes de contribution mais il est vrai que l’on préfére des blogs avec une centaine de postes.”, précise-t-il.

La publicité en ligne, exploitée sous toutes ses formes

Pour la start-up Internet, le modèle économique tourne autour de la publicité en ligne, plus particulièrement avec l’outil AdSense de Google qui s’appuie sur un modèle de coût par clic. D’autres formes publicitaires sont explorées comme l’affiliation mais aussi les annonces sur les flux RSS. La société estime pouvoir atteindre le seuil de rentabilité au cours de son deuxième exercice sur la base de l’exploitation d’une soixantaine de blogs. Après un investissement en fonds propres pour démarrer l’activité, Social Media Group cherche des relais de financement du côté des fonds d’investissement.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur