SoftBank Vision : un méga-fonds tech émerge avec l’appui de l’Arabie saoudite

CloudData-stockageEntrepriseLevées de fondsManagement
Masayoshi-Son-softbank-vision

Masayoshi Son, CEO de SoftBank, a officialisé le premier closing du fonds SoftBank Vision doté de 93 milliards de dollars et soutenu par l’Arabie saoudite et des firmes IT comme Apple.

On assiste à l’émergence d’un méga-fonds avec SoftBank Vision qui vient d’effectuer son premier closing d’un montant de 93 milliards de dollars.

En dehors de SoftBank Group qui apporte 28 milliards de dollars, les premiers appuis proviennent de l’Arabie saoudite (à travers le Public Investment Fund) qui pourrait s’impliquer à hauteur de 45 milliards de dollars mais aussi Mubadala Investment Company (Emirats Arabes Unis) qui a injecté 15 milliards de dollars et de firmes IT comme Apple (USA), Qualcomm (USA), Foxconn (Taïwan) et Sharp (Japon).

Cette annonce coïncide avec le voyage officiel du Président des Etats-Unis Donald Trump en Arabie saoudite. A cette occasion, Masayoshi Son, le milliardaire japonais à la tête de SoftBank, avait fait le déplacement à Riyad (capitale l’Arabie saoudite) samedi dernier.

Les deux hommes se sont déjà rencontrés à la Trump Tower de New York alors que Donald Trump  venait de remporter la course à la Maison Blanche.

Au nom de SoftBank, Masayoshi Son s’est engagé à créer 50 000 jobs aux USA à travers ses participations dans des entreprises américaines comme l’opérateur télécoms Sprint.

Selon le communiqué, le nouveau fonds SoftBank Vision devrait prendre des participations (minoritaires ou majoritaires) dans des sociétés IT pour qu’elles deviennent des leaders sectoriels dans la convergence informatique et mobilité (mobile computing), l’Internet des objets (IoT), les infrastructures télécoms, la biologie computationnelle (analyse, modélisation et ingénierie de l’information biologique et médicale), le BtoC et les technologies du monde de la finance.

Les prémices du fonds SoftBank Vision avaient été dévoilées en octobre 2016. Cette filiale de SoftBank sous la direction Rajeev Misra disposera de bureaux à Londres (UK), San Carlos (Californie, USA) et Tokyo (Japon).

Elle disposera notamment d’une participation de 25% dans la société britannique ARM qui conçoit des architectures de puces pour terminaux mobiles.

D’autres sociétés devraient rejoindre le portefeuille de SoftBank Vision : Paytm (paiement électronique, Inde), OneWeb (connexions Internet par satellite) ou Zymergen (biotechnologies).

WeWork (création d’un réseau mondial d’espaces de co-working) devraient également bénéficier de l’appui de ce méga-fonds.

Crédit photo : Masayoshi Son, présentation des résultats du groupe SoftBank (Q3/FY2016)
(Reporting by Andrew Torchia; Editing by Dale Hudson)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur