Soldes d’hiver : l’habillement, valeur sûre des achats en ligne

E-commerceE-paiementMarketing
soldes-hiver-e-commerce-fevad
5 12

Enquête FEVAD/CSA spécial soldes d’hiver : 90% des e-acheteurs donnent la priorité à l’habillement au sens large. L’usage du PC vs smartphone pour boucler l’achat demeure prédominant.

Votre carte bancaire est encore chaude après les achats de Noël ? Il va falloir la ressortir pour les soldes d’hiver qui commencent mercredi (12 janvier).

Une nouvelle frénésie de (cyber-)consommation démarre. Près de 26 millions de Français se déclarent prêts à trouver les bonnes affaires sur le Net, selon une étude de la FEVAD sur la foi d’une enquête exclusive réalisée par l’Institut CSA* sur les intentions d’achats. Soit un million de plus que l’an passé.

Le potentiel est énorme : presque trois quart des cyber-consommateurs français (73%) scrutent les soldes d’hiver pour repérage ou pour commander. Le niveau était de 68% à la même période en 2016.

On voit tout de suite ceux qui apprécient guère la foule, le lèche-vitrine et le passage en caisse en magasin : 65% d’entre eux se montrent déterminés à acheter en ligne (+6 points).

La génération d’internautes dans la tranche 25-34 ans semble la plus motivée pour ne pas rater ce rendez-vous : 82% d’entre eux veulent profiter des soldes d’hiver. 

La bonne nouvelle est que le budget moyen des 26 millions de Français pour les soldes augmente : 199 euros (+15 euros comparé à 2016).

Quid du segment « e-acheteurs » ?  Le budget moyen augmente dans une proportion similaire : (199 euros en 2017 vs 184 euros en 2016).

La vision m-commerce ne demeure pas encore prédominante : l’ordinateur demeure le principal outil pour préparer et effectuer les soldes. Son usage continue de croître même : 86% (vs 79% l’an passée).

Néanmoins, il ne faudrait pas occulter l’usage du smartphone dans ce process en progression de 21 points entre 2013 et 2017. L’acte d’achat direct sur smartphone augmente de 13 points.

La génération 25-34 ans a tendance à se démarquer par l’usage plus poussé des terminaux mobiles ou nomades : 64% se déclarent à préparer et boucler ses achats via un smartphone ( +10 points par rapport à 2016) ou tablette (55%, +13 points).

Au fait, on achète quoi sur Internet ? L’habillement au sens large (vêtements, accessoires, paires de chaussures) demeure la priorité à 90% (vs 83% en 2016), suivi des produits bruns ou blancs (32%) puis le mobilier et la décoration à 16%. L’ensemble informatique / hi-fi / photo / vidéo / téléphonie est à 23% (+2 points).

Un démarrage à ne pas manquer : un site marchand dédié à la mode comme Brandalley compte « multiplier son activité par 5 » le 1er jour des soldes d’hiver : 300 000 visites escomptés sur les trois premières heures uniquement et 1 million de visites en cumul sur les premières 24 heures.

Méthodologie : le Baromètre FEVAD/CSA (groupe Havas) a été réalisée en ligne du 26 décembre 2016 au 31 décembre 2016 auprès d’un échantillon représentatif de 1000 e-acheteurs français de 18-74 ans constitué d’après la méthode des quotas (sexe, âge, CSP, région, fréquence d’achat en ligne). « Les résultats sont redressés afin d’être représentatifs du profil des e-acheteurs français », précise la Fédération du e-commerce et de la vente à distance.

(Crédit photo : archive NME)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur