Sondage pipé chez MSNBC

Régulations

Un sondage en ligne sur le site d’informations MSNBC, dont Microsoft est actionnaire, porte sur l’issue à donner au procès Microsoft. Surprise, les utilisateurs de Netscape n’y ont pas accès.

Les responsables de MSNBC auraient-ils remisé leur déontologie au placard? Un sondage qui vise à connaître l’opinion des internautes sur le procès intenté à Microsoft, n’est accessible aux seuls utilisateurs d’Internet Explorer. Dernier avatar d’une bataille où les coups tordus n’ont pas manqué? On aurait tort de le penser mais la coïncidence est malvenue.

A l’examen du contenu des documents reçus par les deux navigateurs, Netscape Communicator et Internet Explorer, quelques différences apparaissent, même si le texte de l’article publié sur MSNBC est identique. La différence porte sur les commandes Html, qui façonnent la présentation des documents. Quoi de plus logique pour un site qui affirme ouvertement qu’il a été optimisé pour le logiciel Internet Explorer de Microsoft. Il est courant d’adapter les commandes de mise en page au capacités du logiciel de navigation. D’ailleurs, une fois ouvert dans Internet Explorer, le document reçu par Nestcape affiche bien la série de questions et de boutons à cocher. Mieux, on y trouve même les résultats, qui laissent entendre que les tiers seulement des 15536 internautes qui ont répondu pensent que le monopole de Microsoft nuit aux consommateurs et que 43% pensent qu’il ne faut rien changer à la situation.

S’il faut invoquer des problèmes de compatibilité entre les deux navigateurs, on ne peut qu’être troublé à la vue, sur le site de MSNBC, d’un autre sondage, qui porte sur la confiance apportée aux hommes politiques qui ont usé de drogues. Celui-là fonctionne parfaitement avec les deux programmes. Gageons que les responsables de MSNBC auront l’honnêteté de renoncer à publier les résultats de leur sondage sur Microsoft dont l’issue apparaît quelque peu biaisée. L’histoire souligne également les risques posés par la profusion de pseudo-sondages en ligne qui s’appuient sur le volontariat des réponses et oublient les règles statistiques élémentaires du genre.

Pour en savoir plus :L’article de MSNBC


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur