Sony annonce 200 Go pour son Blu-Ray Disc

Cloud

Pour atteindre cette capacité record, Sony multiplie le nombre de couches de données par disque. Une technologie à l’état de démonstration pour le moment.

A l’occasion de l’International Symposium on Optical Memory 2004 (qui se déroulera du 11 au 15 octobre en Corée du Sud), Sony devrait annoncer une capacité de stockage de 200 Go sur les Blu-Ray Disc (BRD), l’une des technologies visant à remplacer les actuels DVD, limités à 18 Go.

Pour l’heure, le BRD exploite un laser bleu (de longueur d’onde plus courte que les actuels lasers rouges) pour graver jusqu’à 25 Go de données par couche et par face. A raison de quatre couches par disque (deux par face), Sony espère être en mesure de commercialiser des BRD de 100 Go en 2007.

Pour atteindre les 200 Go, Sony développe le nombre de couches inscriptibles. Les BRD à 200 Go exploiteraient huit couches (quatre par face). Pour le moment, le “huit couches” reste une technologie de démonstration. Et Sony se garde de toute annonce de lancement éventuel. Une annonce qui n’engage à rien mais dont l’effet pourrait nuire au concurrent le plus direct, le HD DVD développé par NEC et Toshiba. Les 200 Go évoqués par Sony viseraient donc tout simplement à faire de l’ombre au HD DVD dont la commercialisation est attendue pour 2005.

Effet d’annonce

En effet, les deux formats, non compatibles, sont entrés dans une guerre d’annonces pour s’attirer les faveurs d’Hollywood. En choisissant l’un des deux formats comme support matériel pour ses productions, l’industrie cinématographique américaine définira un standard commercial de fait.

Mais la guerre d’influence a commencé : début septembre, le consortium formé autour du BRD par Sony, Philips et Matsushita, annonçait l’appui des formats vidéo MPEG-4 et VC9 de Microsoft en plus du MPEG-2. Formats également supportés par le HD DVD. Plus récemment, Sony a évoqué l’intégration du BRD dans sa future PlayStation 3.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur