Sony BMG accusé de piratage par un éditeur français

Cloud

Le célèbre défenseur de la lutte anti-piratage a été pris en flagrant délit de copie illégale.

Sony BMG est actuellement poursuivi par un petit éditeur de logiciels français pour avoir utilisé de grandes quantités de logiciel piratés. Selon le développeur français PointDev, un employé de Sony BMG aurait contacté la société afin d’obtenir des services de support technique pour une application appelée Ideal Migration.

L’employé de Sony BMG a fourni un code d’enregistrement qui, selon PointDev, aurait été piraté. PointDev prétend également que le logiciel avait été utilisé en toute illégalité depuis 2004.

Nous ne sommes pas intéressés par un accord à l’amiable. Il ne s’agit pas que d’une question d’argent mais surtout de principe“, a déclaré Paul-Henry Agustoni, PDG de PointDev, au site 01net. “Nous sommes obligés de surveiller toutes les semaines si des clés pirates de nos logiciels ne se trouvent pas sur Internet. Nous sommes une petite structure de six employés. Au lieu de chercher à nous protéger, nous pourrions passer ce temps à nous développer.”

Cette affaire risque d’être très embarrassante pour Sony BMG, qui a soutenu des milliers de procès pour copie illégale de musique. La maison de disques s’est montrée particulièrement active dans ce domaine, allant jusqu’à introduire une technologie rootkit anti-copie dans ses CD pour protéger ses utilisateurs contre les pirates.

Thomas Hesse, ex-président de la division Global Digital de Sony, avait alors déclaré : “Je suppose que la majorité des utilisateurs ignorent ce qu’est un rootkit, alors pourquoi devraient-ils s’en soucier ?” Sony avait été poursuivi en justice et contraint de verser une compensation à ses clients.

Traduction de l’article Sony BMG accused of piracy de Vnunet.com en date du 3 avril 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur