Sony Hack : The Interview cartonne sur les sites de partage illégaux

Marketing

Véritable feuilleton de cette fin d’année 2014, le hack de Sony fait encore parler de lui. Cette fois-ci, c’est la diffusion légale et illégale du film The Interview qui est sous les feux de la rampe.

Le film The Interview a été au coeur du hack de Sony depuis le début. Il l’est à nouveau puisque Google a commencé à le diffuser en location. Une offre légale qui a rapidement été suivie d’un flot de torrents qui ne cesse de croître depuis lors.

Début décembre, on apprenait que Sony Pictures Entertainement, filiale de Sony, avait été la cible d’un piratage d’une très grande envergure. Des données confidentielles et des films (dont certains non encore sortis en salle) avaient alors été collectées. L’assaut avait été revendiqué par les Guardians of Peace (GOP) qui avaient menacé le groupe japonais, avant de publier les données. Dans ce contexte, la Corée du Nord avait rapidement été suspectée, au motif que le film « The Interview » de Seth Rogen et Evan Goldberg (dont la sortie était prévue pour le 25 décembre aux Etats­-Unis) était une « invitation au terrorisme » pour le régime de Kim Jong­-un.

Depuis lors, le Sony hack n’a cessé de faire parler de lui. A la veille de Noël, c’est Google qui a braqué les projecteurs sur The Interview en le rendant disponible en location pour 5,99 dollars (ainsi qu’en vente pour 15,99 dollars) via Google Play et YouTube Movies. Dans une contribution de blog, on peut lire que “Sony et Google ont convenu qu’il n’était pas possible de rester sur la touche et permettre à une poignée de personnes de déterminer les limites de la liberté d’expression dans un autre pays.” Le film est aussi disponible via Xbox Video ainsi que le site www.seetheinterview.com.

Mais, il est seulement disponible aux Etats­-Unis et au Canada. C’était sans compter sur la diffusion illégale en P2P via les torrents. Seulement une heure après son lancement légal, The Interview était ainsi sur les sites de partage en P2P, notamment via The Pirate Bay.

Selon TorrentFreak, le film a été partagé 200 000 fois les 10 premières heures puis 750 000 fois après 20 heures. Comédie de fin d’année, The Interview n’était pas forcément promis à un succès en salle. Mais, le tohu-bohu qu’il a créé l’a finalement propulsé à la une de l’actualité durant plusieurs semaines. Il a ainsi suscité un intérêt qu’une campagne de marketing (fut­-elle virale) n’aurait probablement pas réussi à atteindre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur