Sony rate le lancement de la PlayStation 3 en France

Mobilité

Au lieu des 3000 prospects attendus à la Tour Eiffel, seulement une centaine
a fait le déplacement

Chaque lancement de console de jeux vidéo en France est un événement. De longues files d’attente se forment devant les magasins ouverts parfois spécialement à une heure tardive, le constructeur convie toute la profession à une grande fête, etc. Pour le lancement de la très attendue PlayStation 3 le 23 mars à minuit, on n’aurait jamais imaginé un tel flop.

A 18 heures, les journalistes étaient invités à la Fnac des Champs-Élysées. Une fois l’accueil presse trouvé (dans la réserve au fond du magasin, il fallait le savoir…), on apprend qu’il n’y a rien de plus que les trois consoles en démonstrations jouables et deux petits concours.

Des barrières sont déjà prêtes devant le magasin pour canaliser les hordes de clients qui se pointeront à minuit. Pour le moment, il n’y a personne. L’ennui pointant le bout de son nez, il est tant de prendre la navette ? une limousine ? pour aller au second lieu de rendez-vous : une péniche au pied de la tour Eiffel.

Les clients ont de leur côté reçu une invitation pour une soirée qu’on leur promettait pleine d’animations, avec notamment la projection d’un film sur écran géant extérieur et en haute définition. Les bruits faisaient état de la projection de Casino Royale, le récent James Bond qui servira de carte de visite au Blu-Ray, le nouveau format de disque haute définition intégré à la PS3. Les spectateurs devront se contenter de la parodie : OSS117.

Cette soirée a d’ailleurs tourné à la parodie : 3 000 personnes étaient attendues, à peine une centaine a bravé le froid et fait le déplacement sur le quai. Certains invités se sont fait refouler à l’entrée par le service de sécurité, sans raison apparente. Un autre invité explique qu’il lui a fallu montrer dès l’entrée sa carte de crédit.

Les privilégiés recevront un paquet de chips gratuits accompagné d’une canette de boisson gazeuse… Sur le bateau chauffé réservé à la presse, les journalistes s’ennuient ferme. Ils doivent se battre pour accéder aux rares petits fours alors qu’ils n’ont pas dîné ! Même les people ont boudé le déplacement, on ne croise que le chanteur M Pokora et l’actrice de films X Katsumi.

A part un DJ qui essaye de donner le maximum, il n’y a aucune animation signée Sony. La seule animation remarquée viendra de… Microsoft. Le concurrent a décoré une péniche aux couleurs de la Xbox 360 qui ne cesse de faire des allers-retours bruyants en arrière plan !

Arrive alors une autre péniche transformée en magasin Fnac pour l’occasion, avec une PlayStation 3 gonflable de 15 mètres de haut en guise de décoration et 1000 consoles dans les soutes pour les premiers clients. Le compte à rebours prévu pour minuit n’a même pas lieu, l’équipe de Sony semble pressée d’en finir.

A l’instant T, les longues travées sont vides, il ne reste plus qu’une cinquantaine d’acheteurs, autant d’agents de sécurités et trois fois plus de journalistes ! En 2000, les clients s’étaient jetés sur les premières PlayStation 2, parfois en en venant aux mains. En 2007, les journalistes se jettent sur les rares clients. Le contraste est saisissant.

14 autres magasins Fnac étaient ouverts exceptionnellement à minuit, dont celui des Champs-Élysées qui ne connaîtra pas plus une grande affluence. 8 autres Fnac ont ouvert le 23 mars, en avance, à 8 heures. Selon les témoignages de correspondants locaux, les clients n’étaient toujours pas là en nombre.

Outre la sortie tardive de la PlayStation 3 par rapport à la Xbox 360 et la Wii de Nintendo, les joueurs reprochent le prix de 600 euros (seul le modèle le plus cher est disponible dans nos contrées), le retrait de la puce de compatibilité PlayStation 2 et l’arrogance de la direction de Sony.

Malgré tout, chez Sony on se veut rassurant grâce aux 60 000 pré-réservations qui auraient été faites sur un stock de 100 000 unités allouées au lancement en France. Selon des confrères étrangers, le lancement du 23 mars semble avoir été aussi calamiteux en Australie notamment.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur