Soutien aux start-up : Dell France inaugure le Center for Entrepreneurs

EntrepriseManagementNominations
dell-center-for-entrepreneurs

Dell France adopte le programme Center for Entrepreneurs Issu des Etats-Unis. Une trentaine de start-up apprécient l’approche “d’incubateur d’expertise”.

Dell France inaugure son Center for Entrepreneurs sur le modèle américain et décliné sur d’autres marchés comme le Royaume-Uni et l’Irlande. La firme IT présente ce programme comme un incubateur (ressources, expertises et solutions) pour accélérer le déploiement des start-up. Sur une trentaine de jeunes pousses concernées, une dizaine était venue témoigner mercredi matin lors d’un déjeuner presse à Paris.

“Dell a 30 ans. C’est une société fondée sur l’entreprenariat qui est un des piliers de notre état d’esprit”, déclare Stéphane Reboud, Directeur Général France de la division PME et Grand Public de Dell. “Une fois le projet initial lancé (recherche de collaborateurs, partenaires, financements…), nous voulons accompagner des start-up voire des get-up sous la forme du bénévolat et complètement désintéressé”, assure-t-il.

Pour l’éclosion de son programme , Dell France s’est rapproché de l’écosystème des start-up françaises à travers l’association de professionnels du secteur IT France Digitale (start-up, investisseurs) et a sponsorisé la French Touch Conference récemment organisée à New York.

“Le Center for Entrepreneurs est basé sur le bénévolat. On fait cela en plus de notre travail”, poursuit Pierre d’Hauteville, responsable Stratégie Marché et Concurrence chez Dell. “Nous voulons apporter plus de créativité, de vitesse et d’agilité”, précise Pierre d’Hauteville. Sans toutefois disposer de ressources budgétaires dédiées à ce programme de soutien aux start-up.

Le programme s’appuie sur 5 piliers : “l’expertise Dell” (plus de 80 experts salariés de Dell pour coacher et mentorer leur expertise aux entrepreneurs) partagée au cours de rencontres sous différents formats comme le speed consulting, la “résidence” (mise à disposition gratuite de ressources comme des locaux, ou l’accès à un data center à Montpellier pour faire des tests), gagner en “visibilité réseaux”, faciliter l’accès aux technologies et le volet financement (“la dimension d’accès au crédit et prises de participation directes dans les start-up ne sont pas encore d’actualité”).

A travers le “Founders club” rattaché au CfE, un entrepreneur peut être suivi par une personne senior de l’organisation Dell, au-delà du projet technologique. “Il n’y pas de profil type pour les start-up qui veulent rejoindre le programme”, indique Stéphane Reboud. “La formule est très souple. Ce que l’on souhaite, c’est l’échange. On n’impose rien.”

Dell Center for Entrepreneurs : vers le financement des start-up ?

Sur la dizaine de start-up ayant accepté de témoigner dans le cadre de cette manifestation Center for Entrepreneurs, la plupart semble avoir apprécié les sessions de speed consulting comme Smarter Paris (application city-guide pour touristes) ou Nadra Technologies (gestion des infrastructures).

De son côté, Stéphanie Suretat, Responsable marketing et communication de Matooma (objets connectés), déclare que la société a apprécié l’accès au data center de Dell situé dans son siège Europe du Sud à Montpellier (il sert à des besoins internes de formation) pour monter des tests big data.

Quant à Soledge (hi-fi très haut de gamme), Maryam Bini Co-fondatrice et Responsable marketing, a déclaré apprécier l’aide d’un expert de Dell sur le volet exportation de la technologie.

Au-delà de la dimension “incubateur d’expertise”, Dell voudra-t-il pousser l’accompagnement des start-up aussi loin que Microsoft à travers le programme Spark ?

Aux Etats-Unis, la firme de Michael Dell, qui a lâché la Bourse pour redevenir complètement indépendante (son fondateur détient plus de 75% des parts), a annoncé en fin d’année dernière la création d’un fonds de 300 millions de dollars similaire à des structure de type corporate fund que l’on trouve chez Intel ou SAP. Les prises de participations viseront des start-up proposant des technologies de rupture dans la stockage virtualisé ou le big data par exemple.

Dès 2012, le Dell Innovators Credit Fund a constitué une nouvelle source de financement aux start-up.

En France, Stéphane Reboud n’exclut pas le recours privilégié à des outils de financement via les services financiers de Dell (obtention de crédits) mais la perspective d’injecter des fonds directement dans les jeunes pousses suivies dans l’Hexagone n’est pas à l’ordre du jour.

Sélection de start-up ayant intégré le programme Dell Center for Entrepreneurs
Octipas Solution innovante fidélisation multicanal
Chèque Santé Portefeuille électronique de prévention santé
Nadratec Maîtrise systèmes d’information
Dehorslespetits Guide sorties en famille
NelisXRM CRM
Soledge Hi-fi haut de gamme
Bedycasa Location de chambre chez l’habitant
Smarter Paris City-guide sur application mobile pour les touristes visitant Paris
Matooma Objets connectés
Authentication industries Authentification des documents officiels et lutte anti-contrefaçons

Quiz : Connaissez-vous le crowdfunding ?

(Credit photo : Dell)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur