Spécial Forum Geide : Alfresco et Nuxeo jouent les ambassadeurs de l’open source

Cloud

Les deux éditeurs ont participé au salon professionnel dédié à la gestion de
contenus en entreprise. Alfresco renforce son pôle Europe.

Lors du Forum de la Geide, la présence de ces deux éditeurs open source n’est pas passée inaperçue. Alfresco met l’accent sur la zone EMEA.

L’entrée en lice de deux acteurs du monde de l’open source a été particulièrement remarquée à l’occasion du Forum de la Geide, qui s’est tenue du 3 au 5 octobre 2006 à La Défense (Paris). Selon Bruno Couderc, président de l’Aproged (association regroupant 101 professionnels du document numérique), cette treizième édition fut “plutôt un bon salon en terme de représentation “. L’arrivée des acteurs du monde de l’open source est, d’après lui, ” inéluctable”. Elle est en partie la conséquence de “la maturité du secteur”.

Représenté sur les stands de deux de ses partenaires (l’éditeur Adobe et la société de services Euriware), le français Nuxeo a pu présenter ses solutions. Stefane Fermigier, qui a créé cette entreprise il y a six ans, se réjouit de cette présence remarquée même s’il dit également ne pas la comprendre puisque son entreprise avait déjà participé avant ce salon à plusieurs éditions de Documation, un autre événement du secteur de l’information documentation. Avec une trentaine de salariés, sa société a conçu une plate-forme globale d’Enterprise Content Management (ECM) ou gestion de contenus en entreprise. Celle-ci est développée en Python sur le serveur de programmation Zope. Depuis juin dernier, elle bascule sa plate-forme en Java.

Prospection renforcée d’Alfresco dans la zone EMEA

Quant à l’éditeur britannique Alfresco, elle a , quant à elle, déployé un stand dédié sur le salon. Depuis sa création en 2005, la firme s’est aussi positionnée sur l’ECM, un domaine qui couvre la gestion des documents numériques, des images, des archives et des contenus Web. Elle emploie 35 salariés à l’international, dont 2 en France, 5 aux Etats-Unis et le reste au Royaume-Uni,

Ses dirigeants ne sont pas novices dans le secteur. Il s’agit de John Newton ? co-fondateur de Documentum ? et de John Powell ? ex-directeur des opérations de Business Objects. Alfresco Software vient d’ailleurs d’annoncer son arrivée en Europe du Sud, et plus précisément en France. Denis Dorval, ex-Directeur Partenaires et Alliances chez l’éditeur de logiciels FileNet, est nommé au poste de Vice-président en charge du développement pour l’Europe du Sud, le Moyen-Orient et l’Afrique.

Développée en Java, la plate-forme d’Alfresco intègre le moteur de recherche open source Lucene, lui-même mis au point en 2003 par Doug Cutting, l’un des anciens architectes du moteur Excite. Son modèle économique est similaire à celui d’autres éditeurs du monde du libre, comme Red Hat ou MySQL. “Nous ne vendons pas des licences en tant que tel”, explique Denis Dorval. ” Nous vendons en revanche du support et de la maintenance sur nos solutions” , ajoute-t-il. Au chapitre de ses références clients, elle revendique la Commission européenne, l’armée de l’air ou encore le Synchrotron* Soleil.

* accélérateur d’électrons destiné à produire un rayonnement électromagnétique. Cette lumière est canalisée pour venir frapper la matière à explorer. Les applications concernent tous les domaines de la science.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur