Spotify – SoundCloud : mariage compromis dans la famille streaming

EntrepriseFusions-acquisitions
spotify-soundcloud-echec

Pressenti de longue date pour acquérir SoundCloud, Spotify aurait abandonné l’idée, jugeant l’opération financièrement trop handicapante en vue d’une IPO.

Spotify s’empare de SoundCloud ? Ce n’est pas pour tout de suite.

Alors qu’il évoquait, fin septembre, des « discussions avancées » entre les deux sociétés, le Financial Times affirme désormais que les négociations ont achoppé.

Les coûts associés aux accords de licences nécessaires pour absorber SoundCloud auraient dissuadé Spotify de boucler le deal, à en croire une source que le quotidien financier dit « proche du dossier ».

Il avait déjà été question de ce rapprochement au printemps. La plate-forme de musique en streaming d’origine suédoise aurait alors reculé pour une autre raison : le prix demandé.

Elle aurait retenté sa chance – à nouveau en vain – au début de l’été. SoundCloud venait alors de lever 100 millions de dollars avec la participation notable d’un autre acteur un temps pressenti comme un candidat à son rachat : Twitter.

Valorisé à 700 millions de dollars après cette opération, SoundCloud affiche aujourd’hui encore des résultats financiers dans le rouge, malgré une communauté de 200 millions d’utilisateurs actifs (connectés au moins une fois par mois), 135 millions de titres disponibles à l’écoute et une offre payante lancée en début d’année.

Du côté de Spotify, la rentabilité n’est pas non plus d’actualité (173 millions d’euros de pertes en 2015), mais elle pourrait être atteinte en 2017, comme veulent en tout cas le croire un membre du conseil d’administration et un des premiers investisseurs de la plate-forme. De quoi ouvrir la voie vers une éventuelle introduction en Bourse.

L’acquisition de SoundCloud aurait permis à Spotify de diversifier son offre dans cette optique d’IPO. À défaut, la société met de plus en plus souvent à jour les statistiques d’utilisation de ses services. Au dernier pointage, le compteur en est à 100 millions de membres, dont 40 millions sur une offre payante.

En toile de fond, la pression d’acteurs plus globaux, prêts à rogner leurs marges sur le segment du streaming pour vendre des produits et services associés (l’iPhone pour Apple, l’Echo pour Amazon…).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur