SSII – France : Sopra et Steria veulent se rapprocher mais Atos s’incruste

Cloud
concentration-SSII-steria-sopra-atos

Ca bouge dans les SSII : Sopra et Steria sont en négociations avancées en vue d’une fusion. Mais Atos cherche à se faire une place.

Mouvement de consolidation parmi les SSII de renom en France : Sopra et Steria avancent dans leur projet de rapprochement de leurs activités pour peser davantage dans le secteur IT en Europe avec un chiffre d’affaires combiné de 3,1 milliards de dollars (35 000 collaborateurs dans 24 pays). Des synergies opérationnelles sont évaluées à 62 milliards d’euros.

Alors que Sopra et Steria ont dévoilé début avril leur projet de fusion, une troisième grande SSII voudrait bien avoir un ticket : Atos. Selon Le Figaro, le groupe SSII de Thierry Breton a confirmé l’envoi d’une offre amicale à Steria en date du 4 avril : 22 euros par titre (montantn proche de l’offre publique d’échange parallèlement initiée par Sopra)

Mais, vendredi soir, Steria a rejeté la proposition “non sollicitée” émanant d’Atos. Préférant se concentrer sur la finalisation des négociations avec Sopra pour aboutir à une fusion. Le nouvel ensemble Steri – Sopra, qui parie sur un chiffre d’affaires cumulé de 4 milliards d’euros, permettrait de décrocher la quatrième sur le marché français derrière Atos, Capgemini ou Accenture.

Plus tôt dans la semaine, Atos a annoncé son intention d’introduire en Bourse environ un quart du capital de son pôle Worldline (paiement électronique) d’ici le mois de juin.

Quiz : Connaissez-vous les formations aux métiers du Web ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur