SSII : Syntec Informatique plus prudent sur la croissance escomptée

Cloud

La chambre professionnelle des SSII, des éditeurs de logiciels et sociétés de conseils constate un manque de visibilité sur la deuxième partie de l’année.

Lors de ses voeux à la presse le 9 janvier, Jean Mounet, le président de Syntec Informatique, a fait le point sur ce qui attendait le monde des logiciels et des services informatiques en 2009.

L’année qui débute devrait être “positive mais en faible croissance”. En novembre dernier, la chambre professionnelle des spécialistes de l’informatique tablait “sur une croissance de 2 à 4%” pour le premier semestre. Mais Jean Mounet “n’est pas sûr de l’affirmer de la même façon aujourd’hui”. Globalement, il constate un “manque de visibilité pour le second semestre 2009”.

Toutefois, le président de Syntec Informatique estime que c’est le secteur de l’infogérance, c’est-à-dire l’externalisation des systèmes d’information, qui devrait faire progresser le marché des services informatiques, avec une croissance dynamique de l’ordre de 5 à 10%, selon une information de LaTribune.fr. Toutefois, les activités liées à l’assistance technique et au conseil devraient connaître un fort ralentissement.

Jean Mounet compte également beaucoup sur le secteur des applications, qui devrait connaître un bon développement en 2009. Certaines entreprises et certains secteurs devront en effet remettre à jour ou complètement refondre leur système d’information.

Dans un entretien au site Challenges.fr et publié le 9 janvier, le président du Syntec Informatique évoque ainsi la fusion de La Caisse d’Epargne et de la Banque Populaire ou celle de l’Anpe et de l’Unedic qui nécessitera une vaste remise à plat du système d’information.

Délais de paiement : Vigilance sur l’application de la loi

Par ailleurs, Syntec Informatique s’est fixé trois grands objectifs pour l’année à venir. La chambre professionnelle des SSII, éditeurs de logiciels et sociétés de conseils explique qu’elle se montrera “vigilante sur l’application de la loi sur les délais de paiement” et, plus globalement, sur la défense des entreprises du secteur et le soutien de leurs activités.

Elle s’inquiète également des suites données à  l’application du Plan Numérique 2012, alors que des rumeurs courent sur un prochain remaniement ministériel. Eric Besson quitter son poste de secrétaire d’Etat en charge de l’Economie numérique. Quid de cette fonction après son départ ?

Syntec Informatique souhaite par ailleurs accorder plus d’attention à la notion de Green IT et aux projets de développement durable mis en oeuvre par les entreprises du secteur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur