Stéphane Richard pourrait rester aux commandes d’Orange

Régulations
stephane-richard-maintenu-PDG-Orange

Malgré la mise en examen de Stéphane Richard dans l’affaire Tapie, François Hollande a déclaré au nom des intérêts de l’Etat que le patron d’Orange pourrait conserver son poste.

Stéphane Richard devrait conserver ses fonctions de P-DG du groupe Orange malgré sa mise en examen dans l’affaire Tapie.

Le Président de la République François Hollande a annoncé dimanche que les représentants de l’Etat au conseil d’administration du groupe télécoms vont voter pour le maintien du manager à son poste.

Une réunion du board de l’entreprise est prévue cet après-midi à 15H30.

“Tant que Stéphane Richard peut être dirigeant de cette entreprise sans qu’il y ait de conséquences de la procédure judiciaire, il restera”, a déclaré François Hollande, qui était invité à l’émission Capital diffusée sur M6 dimanche soir.

Tout en précisant : “J’aurais pu utiliser cette triste affaire pour écarter le dirigeant de cette entreprise” en raison du poste qu’il a occupé sous la présidence Sarkozy.

Avant de rejoindre le groupe France Telecom – Orange,  Stéphane Richard avait occupé les fonctions de directeur de cabinet de Christine Lagarde au ministère de l’Economie et des Finances.

C’est lors de ce passage à Bercy qu’il a été rattrapé par la justice dans le cadre de l’affaire d’arbitrage entre l’homme d’affaires Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais (devenu LCL) relatif à la revente de l’équipementier sportif Adidas.

Pourtant, son maintien n’était pas acquis d’avance.

Avant la garde à vue puis la mise en examen de Stéphane Richard pour “escroquerie en bande organisée”, Arnaud Montebourg aurait déclaré selon Le Monde (édition du 6 juin) qu’il serait difficile pour Stéphane Richard de rester P-DG.

Mais le ministre du redressement productif se serait ensuite abstenu de tout commentaire sur le sujet.

Appui non négligeable : le patron d’Orange aurait reçu un soutien massif du personnel de l’opérateur télécoms. Il a bénéficié de l’appui de syndicats comme CFE-CGC/UNSA France Télécom – Orange.

Néanmoins, la question du renouvellement de son mandat à la tête de l’opérateur reste posée.

L’échéance normale est fixée à la mi-2014.

——————–

Quiz : Connaissez-vous vraiment Orange ?

——————


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur